Monde

Bush «savait qu'il y avait des innocents à Guantanamo»

Slate.fr, mis à jour le 09.04.2010 à 15 h 48

Selon un document officiel américain que s'est procuré le Times, George W. Bush, Dick Cheney et Donald Rumsfeld savaient que des centaines d'innocents avaient été envoyés à Guantanamo mais n'ont pas voulu les libérer de peur que cela aille à l'encontre de leur campagne en faveur de la guerre en Irak et plus généralement de la «guerre contre le terrorisme».

Ces accusations sont contenues dans une déclaration de soutien à une plainte lancée par un ancien détenu de Guantanamo, signée par Lawrence Wilkerson, chef de cabinet de Colin Powell, à l'époque secrétaire d'Etat. «C'est la première fois qu'un haut placé de l'administration Bush lance de telles accusations», écrit le quotidien britannique.

Le Colonel Wilkerson vise particulièrement Cheney et Rumsfeld, qu'il accuse d'avoir su que la plupart des 742 premiers prisonniers envoyés à Guantanamo en 2002 étaient innocents, mais de ne pas les avoir libérés parce que cela était «politiquement impossible».

Wilkerson, décrit par le Times comme «un critique de longue date de l'approche de l'administration Bush dans le domaine du contre-terrorisme et de la guerre en Irak», affirme que la plupart des détenus, des hommes de 12 à 93 ans, n'avaient jamais vu un soldat américain de leur vie au moment de leur arrestation, et que la plupart ont été dénoncés par des Afghans et des Pakistanais en échange d'une récompense de 5.000 dollars (moins de 3.800 euros).

Concernant Cheney, le colonel Wilkerson, qui a une carrière de 31 ans dans l'armée américaine, écrit: «Il n'avait absolument aucun problème avec le fait que la grande majorité des détenus de Guantanamo étaient des innocents... Si des centaines d'innocents devaient souffrir pour qu'une poignée de vrais terroristes soient détenus, cela en valait la peine.»

Wilkerson a lancé ces accusations en soutien à Adel Hassan Hamad, un ancien détenu qui demande aujourd'hui des compensations aux Etats-Unis. Ce travailleur humanitaire avait été enlevé par des hommes armés dans son sommeil à Peshawar en juillet 2002 et envoyé à Guantanamo en mars 2003 pour une raison qu'il ignore encore aujourd'hui. Il a été libéré en décembre 2007.

[Lire l'article sur timesonline.co.uk]

A LIRE AUSSI SUR SLATE: «Les terroristes virtuels de Guantanamo» ; «Guantanamo: silence, on torture»

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Le camp 6 de Guantanamo  Reuters

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte