Société

«Il disait qu'il me rendrait mon argent»

Temps de lecture : 6 min

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Déborah, à qui l'homme qu'elle aimait a volé d'importantes sommes d'argent.

«Il a également arnaqué plein de ses ami·es et copines.» | Jorge Gonzalez via Flickr
«Il a également arnaqué plein de ses ami·es et copines.» | Jorge Gonzalez via Flickr

«C'est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Vous pouvez aussi laisser votre message sur notre boîte vocale en appelant au 07 61 76 74 01 ou par Whatsapp au même numéro. Lucile vous répondra prochainement dans «C'est compliqué, le podcast», dont vous pouvez retrouver les épisodes ici.

Et pour retrouver les chroniques précédentes, c'est par là.

Chère Lucile,

J'ai 19 ans et j'ai rencontré un garçon il y a trois mois via une application de rencontres. J'avais du mal avec les relations et j'avais juste besoin de voir du monde.

Nous avons été boire un verre, le courant passait si bien... Nous avions les mêmes délires, mais physiquement ce n'était pas mon style. Pour moi le physique est prioritaire, sauf dans ce cas-ci.

Je gardais la maison d'une tante et sur un délire, je lui ai dit de venir. Il a pris cette invitation au sérieux et est venu, déposé par son frère. Nous avons discuté et regardé un film. Vu qu'il n'y avait qu'un seul lit avec une couette assez grande, je lui ai dit qu'il pouvait se mettre là à distance. Nous avons rigolé, avons joué à nous battre et au fil des heures nous nous sommes rapprochés. Nous avons couché ensemble et il est resté encore trois jours après ça. Tout était si parfait.

Après, nous nous sommes revus presque tous les jours pendant un mois. Nous faisions des sorties... Je payais et il payait aussi donc tout était normal. Puis je lui ai fait rencontrer mon amie qui a un appartement avec son copain. Nous avons dormi là, une nuit, puis plusieurs car elle voulait qu'on reste. Après, je devais rentrer chez moi, mais lui s'entendait très bien avec eux et ne se sentait pas de rentrer seul dans son appartement.

Cet appartement, je ne l'ai jamais vu. Je ne savais même pas où il habitait précisément car il me disait avoir honte. Puis nous avons eu l'idée de faire une colocation. Il me demandait souvent de lui prêter des petites sommes d'argent, comme 5 euros pour du tabac, ce que je finissais par faire... Je n'avais pas confiance pour donner mes codes car ma maman s'était fait précédemment arnaquer par un homme. Mais au fil du temps, il m'a persuadée et je lui ai donné tous mes codes. Nous vivions ensemble et étions ensemble vingt-quatre heures sur vingt-quatre, je ne voyais pas ce qu'il aurait pu faire, et le peu de fois où il sortait, c'était moins d'une heure. Toutefois, le mois précédent, je lui avais prêté 400 euros à cause d'un problème de passe.

Nous avions parfois de grosses disputes mais il m'apportait tellement de tendresse, d'attention et d'amour que je me sentais aimée comme ça ne m'était jamais arrivé. Puis un mardi, après trois mois de relation, il est sorti faire un virement de ma carte de 500 euros sur sa carte à lui et il est rentré. Je n'ai rien vu, je l'aimais tellement. Je lui avais fait à manger, je lui faisais plein de câlins, de bisous, il me disait qu'il m'aimait...

Le lendemain à 8 heures, il me dit qu'il va dormir une nuit chez son ami. C'était prévu depuis longtemps mais à chaque fois il tombait malade. Je lui dis qu'il va énormément me manquer, il me serre fort. Puis vers 15 heures, c'est le drame: je veux faire un paiement avec ma carte, je ne la trouve plus, ainsi que mon liquide. Je veux voir sur mon application: il m'avait déconnectée.

Je prends toutes mes dispositions avec la banque et vois qu'il a fait un versement de 4.000 euros vers mon compte courant et a donc retiré 1.000 euros en deux jours. Avec les 400 euros que je lui avais prêtés et les 20 euros de liquide, il est parti avec 1.420 euros. J'essaie de le contacter, mais pas moyen. Les trois jours suivants, nous avons parlé sur Messenger, il disait qu'il me rendrait mon argent, qu'il regrettait de m'avoir fait ça à moi.

J'ai appris qu'au début de notre relation, il squattait chez une meuf avec qui il sortait. Dès qu'il a pu vivre avec moi, il l'a quittée. Il draguait des filles et leur envoyait des messages. Les seules fois où il me disait qu'il allait voir un ami, en fait, j'ai appris qu'il mentait, car cet ami en question, je l'ai contacté, et tout ce que je savais sur lui était faux. Il a également arnaqué plein de ses ami·es et copines.

Il m'apportait tellement tout, je me voyais faire ma vie avec lui. Nous habitions ensemble. Partager son quotidien pour la première fois avec quelqu'un, c'est quelque chose... et tout s'est écroulé. J'ai essayé de l'aider ainsi que ma maman car plein de facteurs font qu'il devrait se faire interner. Sincèrement, j'ai voulu l'aider malgré tout, et là ça fait deux jours qu'il ne répond plus. Aucun signe de vie.

J'ai appris qu'il était à la recherche d'une nouvelle proie. Je me demande à mon âge comment on peut se remettre de ça. Comment se relever d'une trahison pareille? Comment on peut encore aimer quelqu'un après ça? Je me sens tellement détruite et je m'en veux parce qu'il me manque et que je l'aime encore malgré ça.

Déborah

Chère Déborah,

Vous avez été trahie et un temps de reconstruction est toujours nécessaire après ça. Vous avez donné votre confiance et la personne que vous aimiez a utilisé ces sentiments pour en tirer un bénéfice financier. Alors qu'il était question d'amour, il vous a arnaquée. Je crois que c'est très dur de s'en remettre parce que ça vient attaquer différents aspects de la relation et malmener à plusieurs titres votre confiance en vous. Vous êtes aussi très jeune et n'avez pas beaucoup d'histoires passées auxquelles comparer celle-ci.

Sachez juste que ce genre d'histoire n'est pas la norme. Vous avez été la victime d'une personne guidée par ses intérêts et qui a probablement besoin d'être aidée, mais pas par vous. Vous avez besoin de vous concentrer sur vous. Quels sont les doutes que vous avez aujourd'hui? Est-ce que vous avez l'encadrement suffisant pour en parler? Vous avez besoin de vous reconstruire mais il faut que cette reconstruction advienne sur de bonnes bases pour éviter que le schéma ne se reproduise. Cela arrive parfois.

Avec un ou une thérapeute, vous prendrez conscience de ce qu'il s'est vraiment passé, de vos attentes et de vos besoins dans cette relation déséquilibrée, de la manipulation qu'il y a peut-être eu, de qui vous êtes et de ce que valez pour ne plus être la proie d'un homme fragile qui se sert des femmes.

C'est important que vous preniez ce temps pour vous. Que vous preniez conscience de la violence de cette désillusion et de la perte de vos espoirs d'une vie à deux qui dure mais également des signaux qui vous permettaient peut-être de vous protéger du vol.

Quand on tombe amoureux, on ne se protège plus totalement. On se cache derrière des voiles de romantisme et on oublie souvent de penser à ses besoins essentiels, et pour les femmes souvent à veiller à son avenir financier si tout ne se passait pas comme prévu. On se repose sur l'autre, on se dit «il m'aime autant que je l'aime» alors on imagine que la personne en face prendra toujours soin de nous quand ça ira moins bien, nous aidera à remonter la pente si on vit une période difficile ou nous soutiendra si on traverse un drame. Ce n'est pas une évidence.

Je ne dis pas là que je ne crois pas à l'amour, ni même au grand amour, mais je dis que la vie est difficile, que nous avons tous et toutes des défauts et que chez certains, la lâcheté en fait partie. Ce n'est pas grave de ne pas être toujours courageux mais cela peut conduire des compagnes à de grandes désillusions. On se dit alors «moi, je n'aurais jamais fait ça» ou «moi, je ne me serais jamais permis ça». Mais le mal est fait. Le mieux est d'être le plus indépendante possible et profiter des aspects positifs de l'amour en ayant le moins besoin possible de compter sur lui.

Malheureusement, dans notre société, l'amour n'assure pas le respect, l'honnêteté, le soutien, la générosité. Et parce que les hommes savent très bien être égoïstes, nous devons apprendre à compter le moins possible sur eux, sous peine d'être parfois déçues.

Chère Déborah, je vous souhaite d'être aimée et d'aimer en retour et que cette personne soit digne de confiance et ne vous déçoive jamais. D'ici là, vous devez regagner cette confiance perdue et soigner vos blessures. Cela ne signifie pas que vous devez vous blinder et vous protéger des sentiments mais bien trouver en vous la force de lever la tête, de comprendre cet échec et d'aimer à nouveau dans les meilleures conditions possibles.

«C'est compliqué», c'est aussi un podcast. Retrouvez tous les épisodes:

Newsletters

Comment j'ai arrêté de gaspiller de l'essuie-tout dans la cuisine

Comment j'ai arrêté de gaspiller de l'essuie-tout dans la cuisine

La découverte des torchons suédois a changé ma vie.

Pierre et vacance

Pierre et vacance

Une entreprise offre 35.000 euros pour fumer de la weed pendant un an

Une entreprise offre 35.000 euros pour fumer de la weed pendant un an

Vous aurez même le droit à des congés payés.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters