Sciences / Culture

Des historiennes, parfumeurs et spécialistes en IA vont recréer des odeurs du passé

Temps de lecture : 2 min

Il sera bientôt possible de sentir les mêmes parfums ambiants qu'au XVIe siècle.

Reconstitution d'une bataille napoléonienne, le 17 août 2019 à Waterloo. | Kenzo Tribouillard / AFP

 
Reconstitution d'une bataille napoléonienne, le 17 août 2019 à Waterloo. | Kenzo Tribouillard / AFP  

Que pouvait-on sentir dans les rues de Paris, de Londres, ou encore d'Amsterdam au XVIe siècle? Une équipe d'historien·nes, de parfumeurs et de parfumeuses, et de spécialistes en intelligence artificielle auront bientôt la réponse.

Dans le cadre d'un projet baptisé «Odeuropa», ces personnes se sont associées dans le but de recréer les odeurs que l'on pouvait humer en Europe entre le XVIe et le début du XXe siècle.

Dans cette bibliothèque des fragrances anciennes, on pourra ainsi retrouver des effluves de vieux cigares, de parfums, d'épices, de répulsif contre la peste mais également des odeurs particulièrement désagréables, allant des matières fécales aux restes de viande des bouchers de l'époque.

Pour recréer ces senteurs perdues, l'équipe utilisera l'intelligence artificielle, explique le Guardian. Elle travaille en effet sur un algorithme –une étape qui devrait durer trois ans– afin d'analyser les textes anciens qui parlent des odeurs, comme par exemple des descriptifs d'effluves relatés par des médecins de l'époque.

Mieux encore, ce logiciel pourra repérer des éléments propres à certaines odeurs dans les peintures. Un procédé qui permettrait, par exemple, de recréer l'odeur de la bataille de Waterloo.

Bientôt dans les musées?

Que faire une fois le recensement de ces odeurs terminé? L'équipe du projet a déjà sa petite idée: elle voudrait recréer de façon synthétique ces parfums afin de les diffuser dans les musées.

Les visites seraient alors complètement chamboulées. Au lieu de simplement observer un tableau d'époque, le visiteur ou la visiteuse pourrait être amenée à sentir littéralement l'ambiance représentée sur une toile.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Comme le raconte le média britannique, le Jorvik Viking Center de la ville d'York, en Angleterre, a déjà mis en place une expérience similaire. Il propose notamment au public de sentir les odeurs nauséabondes que l'on pouvait retrouver au Xe siècle.

Newsletters

Dès la préhistoire, il existait un grand nombre de chiens différents

Dès la préhistoire, il existait un grand nombre de chiens différents

Les chiens préhistoriques présentaient déjà une grande variété de tailles et de formes de têtes.

Peut-on éviter les piqûres de moustiques en portant une couleur plutôt qu'une autre?

Peut-on éviter les piqûres de moustiques en portant une couleur plutôt qu'une autre?

Des études se sont intéressées à la raison pour laquelle certaines personnes se font plus piquer que d'autres.

Comment le viagra de la Rome antique, très apprécié de Jules César, a disparu

Comment le viagra de la Rome antique, très apprécié de Jules César, a disparu

Le silphium était extrêmement prisé par les Romains.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio