Politique

Laurent Berger: «Une bonne réforme des retraites n'est pas faisable d'ici 2022»

Temps de lecture : 2 min

Le secrétaire général de la CFDT a répondu à Slate sur la volonté réformatrice d'Emmanuel Macron.

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, était l'invité de «Votre instant politique» sur la chaîne France Info, vendredi 13 novembre.

Hélène Decommer, rédactrice en chef de Slate, a pu l'interroger sur plusieurs points (à 37'08 de la vidéo):

  • Emmanuel Macron peut-il venir à bout de sa réforme des retraites avant la fin de son mandat? Sa volonté réformatrice vous semble-t-elle entamée par la crise sanitaire?
  • Jean Castex est-il un meilleur interlocuteur pour le dialogue social qu'Édouard Philippe?
  • La santé mentale des Français·es se dégrade, avez-vous des remontées de ce type concernant les salarié·es? Que faire?

À la première question, Laurent Berger a répondu: «Je souhaite qu'on aille vers un système universel des retraites beaucoup plus juste: des façons de calculer identiques pour tout le monde, un système de points, une création uniforme de son droit à la retraite. Est-ce faisable d'ici 2022? Non. D'abord parce que ça demande beaucoup de réflexion sur les effets et les transitions, et puis parce que c'est un sujet conflictuel. On n'a pas les moyens, dans la période de crise économique qu'on traverse, de se taper un conflit des retraites.»

«Votre instant politique» est un magazine d'actualité quotidien de la chaîne France Info, présenté par David Delos. En partenariat avec Slate.fr tous les vendredis.

Newsletters

Commission d'enquête du Sénat: autoportraits de Bolloré et Arnault en bienfaiteurs ingénus

Commission d'enquête du Sénat: autoportraits de Bolloré et Arnault en bienfaiteurs ingénus

Auditionnés comme d'autres patrons de presse, les deux milliardaires ont principalement esquivé les questions essentielles, se présentant comme des anges gardiens connaissant mal le milieu des médias.

Avec l'intervention d'Anna Mouglalis, la Primaire populaire finit de discréditer la gauche

Avec l'intervention d'Anna Mouglalis, la Primaire populaire finit de discréditer la gauche

[Chronique #36] Primaire pour l'union ou prime à la division?

Le coup de l'émotion

Le coup de l'émotion

[Épisode 9] Alors que Ghislain veut rendre son poste plus lucratif et développer les partenariats avec le secteur privé, Najwa, elle, espère limiter au maximum les entorses à son intégrité professionnelle.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio