Monde

La Corée du Nord veut arrêter de fumer

Temps de lecture : 2 min

Une mauvaise habitude partagée par son leader Kim Jong-un.

Kim Jong-un inspecte un chantier à Yangdok, en Corée du Nord. | KCNA / AFP
Kim Jong-un inspecte un chantier à Yangdok, en Corée du Nord. | KCNA / AFP

La Corée du Nord a un nouvel ennemi mortel. Ce n’est pas son voisin du Sud ni l’impérialisme américain, mais un adversaire bien plus banal: la cigarette, fumée à la chaine par une grande partie de sa population.

D’après les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), près de 46% des hommes de plus de 15 ans sont fumeurs. L’OMS indique en revanche qu'aucune femme ne fume. En tout cas officiellement: le tabagisme des femmes étant socialement très mal vu, surtout chez les jeunes, les fumeuses s'adonnent à leur vice en privé, selon la BBC.

Le tabagisme en Corée du Nord est particulièrement meurtrier. D’après le Tobacco Atlas, environ 71.000 décès y sont dus chaque année à des maladies causées par le tabagisme. Soit presque autant de morts qu’en France (75.000 par an) alors que le pays ne compte que 25,5 millions d’habitant·es.

Culture de la cigarette

Les autorités ont donc décidé de faire de la prévention sur les conséquences de la consommation de tabac et l’Assemblée suprême du peuple a adopté une loi d’interdiction de la cigarette dans les lieux publics, sanctions à la clé. Le gouvernement a aussi prévu des spots télé qui mettent en scène des femmes rabaissant les fumeurs.

Seul obstacle: le leader du pays, qui entretient un fort culte de la personnalité, fume lui-même comme un pompier. Qu’il soit en train d’inspecter un silo à missile, une école, un hôpital pour enfant ou dans le métro, Kim Jong-un est très souvent photographié une cigarette à la main.

Cette mauvaise habitute pourrait d'ailleurs en partie expliquer pourquoi le jeune dirigeant de 36 ans a subi une opération cardio-vasculaire cette année. Son père Kim Jong-il et son grand-père Kim Il-sung, les deux précédents leaders du pays sont tous deux mort d'une crise cardiaque. Tout deux étaient fumeurs.

Newsletters

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 16 au 22 novembre

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 16 au 22 novembre

Plongée dans la logorrhée du futur ex-président américain.

L'élection de Joe Biden peut rebattre les cartes en Asie-Pacifique

L'élection de Joe Biden peut rebattre les cartes en Asie-Pacifique

S'il réactivait l'accord transpacifique duquel Trump s'était retiré, le futur président des États-Unis troublerait la toute nouvelle plus grande zone de libre-échange au monde.

Près de trois-quarts des femmes ont peur de faire du sport en extérieur dans l'obscurité lors du confinement

Près de trois-quarts des femmes ont peur de faire du sport en extérieur dans l'obscurité lors du confinement

Cela joue sur la santé mentale, alors que l'hiver arrive.

Newsletters