Société / Culture

Pourquoi en Allemagne, on aime se mettre à poil en public

Temps de lecture : 2 min

Une sombre histoire de blocs Est et Ouest.

C'est une pratique qui permet d'accepter son corps tout en accédant à un état de bien-être, plus proche de la nature, sans barrière. | Günter Valda via Unsplash
C'est une pratique qui permet d'accepter son corps tout en accédant à un état de bien-être, plus proche de la nature, sans barrière. | Günter Valda via Unsplash

En Allemagne, principalement dans les grandes villes, il n'est pas rare de tomber nez à nez avec une personne dans son plus simple appareil, que ce soit dans les parcs, au bord des lacs, dans les saunas ou même dans des clubs de ping-pong.

Cette approche décontractée de la nudité en public a son propre nom: on l'appelle la FKK, pour Freikörperkultur, c'est-à-dire la «culture du corps libre». Fruit d'une longue tradition outre-Rhin, cette pratique trouve ses racines à la fin du XIXe siècle, explique la journaliste Krystin Arneson dans un article de la BBC.

Le naturisme en Allemagne est né d'un désir d'émancipation face à la société industrielle qui émergeait à la fin de ce siècle, avant d'être conseillé par des médecins au XXe siècle. Ceux-ci voyaient dans les bains de soleil nu un remède naturel à certaines maladies, dont la tuberculose.

Sous le IIIe Reich, la FKK n'est que peu restreinte car elle permet de «célébrer le corps, nu et sportif» comme dans l'Antiquité, tout en étant un bon moyen de «détecter les maladies vénériennes et de repérer les pénis circoncis», raconte à Libération Arnd Krüger, spécialiste de la FKK.

Ce n'est pourtant qu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, avec l'avènement de l'Allemagne de l'Est et de l'Ouest, que la pratique va s'enraciner dans la société. Et c'est du côté du bloc soviétique, la RDA donc, que la «culture du corps libre» s'est répandue.

Une bouffée de liberté

En Allemagne de l'Est communiste, la FKK constituait une véritable échappatoire dans un pays où les restrictions et les privations étaient nombreuses. Se dénuder représentait une façon de se sentir libre dans une période tourmentée et face à un État répressif.

De son côté, la RDA a laissé cette pratique se répandre sur son territoire pour faire valoir son image de société libre, ajoute la BBC.

Après la chute du mur en 1989, le nudisme n'a pas totalement disparu de la jeune société allemande. La génération élevée dans le bloc Est a notamment contribué à perpétuer cet art de vivre.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

De nos jours, la FKK semble avant tout une pratique qui permet d'accepter son corps tout en accédant à un état de bien-être, de se rapprocher de la nature et de faire tomber les barrières en oubliant les différences sociales entre individus.

Newsletters

Le sein, chargé de sens et de sexe

Le sein, chargé de sens et de sexe

Le mot «sein» est apparu à l'écrit en 1150. Depuis, il a fait du chemin.

Envie d'être un (vrai) allié LGBT+? Voici ce que vous devez faire

Envie d'être un (vrai) allié LGBT+? Voici ce que vous devez faire

Dans la lutte contre les discriminations, les alliés jouent un rôle essentiel. Mais s'affirmer comme tel ne suffit pas: il faut des actes.

Ultracrépidarianisme: pourquoi certaines personnes ont-elles une opinion sur tout?

Ultracrépidarianisme: pourquoi certaines personnes ont-elles une opinion sur tout?

Il est complètement ridicule de penser que votre opinion d'amateur a une quelconque valeur. D'ailleurs, voici la mienne sur ce sujet que je n'ai pas du tout étudié.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio