Politique / Monde

Un Démocrate coupable de «revenge porn» élu au Kansas

Temps de lecture : 2 min

C'est un vrai caillou dans la chaussure de la branche démocrate de l'État, qui fait tout pour prendre ses distances avec le jeune représentant.

Il avait menacé une jeune fille de 13 ans de publier des photos d'elle nue si elle ne lui en envoyait pas d'autres. | Capture d'écran via YouTube
Il avait menacé une jeune fille de 13 ans de publier des photos d'elle nue si elle ne lui en envoyait pas d'autres. | Capture d'écran via YouTube

Les faits étaient connus depuis cet été mais cela ne l'a pas empêché d'être élu. Aaron Coleman, un jeune Démocrate de 20 ans qui a déclaré s'être rendu coupable de revenge porn pendant ses études, a été élu à la Chambre des représentants du Kansas lors des élections générales aux États-Unis.

Dans les colonnes du Kansas City Star, Coleman a avoué qu'à 13 ans, il avait menacé une fille de son âge de publier des photos d'elle nue si elle ne lui en envoyait pas d'autres. Devant son refus, il aurait fait circuler les images à la famille et aux ami·es de l'adolescente.

Il aurait également harcelé en ligne une autre fille lorsqu'il était étudiant. Aaron l'aurait qualifiée de grosse et lui aurait suggéré de se suicider, ajoute le New York Times. Cette dernière aurait bel et bien essayé de passer à l'acte.

Par ici la sortie

Aux yeux des Démocrates de l'État, Aaron Coleman est devenu persona non grata. Et pour cause: en plus de ses actes de harcèlement en ligne, le jeune homme s'est brouillé via Twitter avec la gouverneure du Kansas Laura Kelly, qui appartient au même parti.

C'en est trop pour les dirigeant·es démocrates, qui veulent désormais faire en sorte qu'Aaron Coleman ne siège pas à l'assemblée législative de cet l'État du centre des États-Unis.

Problème: il ne sera pas si facile de l'évincer. Pour ce faire, deux tiers des votes de la Chambre seront nécessaires. Pas sûr que les Républicains aient envie de faire un tel cadeau au camp opposé, remarque le Kansas City Star.

De son côté, Aaron Coleman ne compte pas partir de sitôt. «Tant que je ne briserai pas la confiance du public et que je ne romprai pas mon serment, vous ne pourrez pas annuler les résultats de la démocratie», a-t-il déclaré à l'agence de presse AP.

Newsletters

L'algorithme de Twitter amplifie plus les contenus de droite que ceux de gauche

L'algorithme de Twitter amplifie plus les contenus de droite que ceux de gauche

Ce sont les résultats d'une étude interne menée par le réseau social.

Anne Hidalgo fait la fierté de la presse espagnole

Anne Hidalgo fait la fierté de la presse espagnole

En Espagne, les conquêtes politiques de cette enfant du pays symbolisent la réussite des immigrés qui, au prix de nombreux sacrifices, ont laissé derrière eux un pays dont l'histoire tourmentée reste vive dans les mémoires.

Le Pen, Mélenchon, Dupont-Aignan: à quoi pourrait ressembler une politique pro-russe?

Le Pen, Mélenchon, Dupont-Aignan: à quoi pourrait ressembler une politique pro-russe?

Plusieurs candidats déclarés à la présidentielle française souhaitent un rapprochement avec la Russie.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio