Économie / Culture

Destinées à finir à la benne, les figurines Star Wars valaient de l'or

Temps de lecture : 2 min

Léguées à un couple britannique par un voisin, elles ont rapporté une somme à six chiffres.

Deux des pièces d'un trésor inespéré. | capture d'écran via Youtube
Deux des pièces d'un trésor inespéré. | capture d'écran via Youtube

Dans la ville anglaise de Stourbridge, située dans les Midlands de l'Ouest, un couple de personnes âgées a reçu un héritage pour le moins étonnant. À la mort de leur voisin Peter Simpson, ces retraité·es ayant souhaité rester anonymes ont découvert qu'il leur avait légué sa maison ainsi que tout son contenu.

Au sein de cet héritage, quelques sacs poubelle, dans lesquels se trouvaient de nombreuses figurines provenant notamment de l'univers Star Wars, et datant vraisemblablement du début des années 1980. Prêt à se débarrasser de ces objets dont il ne savait que faire, le couple a cependant eu la présence d'esprit de faire d'abord appel à un expert, Chris Aston, dont l'entreprise organise des ventes aux enchères.

Aston n'en est pas revenu: il s'agissait là d'une collections de raretés absolues, présentées pour la plupart dans leur coffret d'origine. Parmi ces trésors, un Jawa à cape de vinyl. D'après Chris Aston, non seulement cette figurine n'a pas été tirée à un grand nombre d'exemplaires, mais en plus, le fait qu'elle soit restée dans son emballage scellé fait d'elle une rareté parmi les raretés: il n'en existerait que huit dans le monde. Lors de la vente aux enchères organisée, ce seul Jawa a été acquis par un collectionneur pour 22.000 livres, soit plus de 24.000 euros...

La meilleure pour la fin

Chris Aston raconte à quel point il a été émerveillé par sa découverte des nombreux objets rares légués par Peter Simpson à ses voisin·es: «Je suis tout de suite tombé sur une figurine Batman très rare. J'ai compris qu'il y aurait sans doute des tas d'autres joyaux.»

En tout, les enchères réalisées autour de la collection héritée par le couple ont atteint une valeur de 410.000 livres, soit plus de 450.000 euros. Il s'agit de la plus grosse vente réalisée par l'entreprise de Chris Aston en quinze années d'existence... mais aussi de la dernière, explique-t-il à la BBC. «Nous fermons définitivement après avoir été très affectés par le confinement de ce début d'année.»

Newsletters

Mesdames, votre famille vous arnaque

Mesdames, votre famille vous arnaque

Dans ce septième et avant-dernier épisode de Rends l'argent, Titiou Lecoq va à la rencontre de Céline Bessière et Sibylle Gollac, sociologues et autrices du livre Le Genre du capital. Fruit de vingt ans de travaux, il montre comment au moment des...

Ouvrir les stations de ski, une équation impossible

Ouvrir les stations de ski, une équation impossible

La réouverture des stations, «préférable» courant janvier selon le président Emmanuel Macron, aggrave la situation d'un secteur qui souffre déjà de nombreux maux structurels.

Le nouveau pouvoir d'attraction de Marseille

Le nouveau pouvoir d'attraction de Marseille

La cité phocéenne accueille chaque année de nouveaux habitants. Mais les premiers à répondre présents ne restent que le temps des vacances.

Newsletters