Santé

Pratiquer le jeûne intermittent n'est peut-être pas une bonne idée

Temps de lecture : 2 min

Il peut entraîner des vertiges, des difficultés de concentration et une grande fatigue.

Les avis sont partagés quant aux effets du jeûne intermittent sur le sommeil. | Szabo Viktor via Unsplash
Les avis sont partagés quant aux effets du jeûne intermittent sur le sommeil. | Szabo Viktor via Unsplash

Le jeûne intermittent est une pratique à la mode, dont les promesses sont notamment une perte de poids. Pourtant, à l'instar des cures de jus de légumes ou de la diète hydrique, il n'est pas certain qu'il marche sur le long terme. De plus, différents effets peuvent rendre cette pratique non souhaitable.

Tout d'abord, les avis sont partagés quant aux effets du jeûne intermittent sur le sommeil. Si certaines études avancent qu'il réduit le risque de se réveiller la nuit, d'autres disent le contraire. Le jeûne intermittent pourrait perturber votre sommeil et vous faire passer des nuits agitées non réparatrices. En effet, plusieurs études ont révélé que l'action de jeûner diminuerait votre temps de sommeil paradoxal –celui qui améliore votre mémoire, votre humeur, et vos capacités d'apprentissage. Une mauvaise nuit peut également impacter votre travail, ainsi que votre santé. C'est pourquoi il est préférable de fixer plusieurs temps pour manger dans sa journée (entre 3 et 5), au lieu de jeûner. Cela prévient l'envie de grignoter au milieu de la nuit, et améliore la qualité de votre sommeil.

Ensuite, le jeûne intermittent pourrait rendre moins alerte et vigilant·e. Le corps ne consommant pas assez de calories pendant la période de jeûne, son énergie est diminuée. Jeûner peut mener à des vertiges, des difficultés de concentration, et entraîner de la fatigue. En cas de sensation d'étourdissement, il est nécessaire de ravitailler son corps en énergie avec un petit encas.

Des effets non désirés

Certaines personnes se tournent vers le jeûne intermittent pour sa capacité à éliminer rapidement les réserves de graisse. Toutefois, notre métabolisme étant complexe, cette pratique a d'autres effets sur le corps humain. Elle peut notamment vous faire perdre vos muscles, ce qui n'est pourtant pas l'effet désiré d'un tel régime. Vous apparaîtrez peut-être plus mince, mais vous semblerez également plus frêle, plus âgé·e, et en mauvaise santé.

D'autre part, se priver de nourriture pendant un long moment peut augmenter votre taux de cortisol, et donc votre stress. Sans compter que des niveaux élevés de cortisol sont souvent associés à un stockage des graisses. Si vous perdez du poids pendant les premiers mois d'un jeûne intermittent, vous pouvez le reprendre avec le temps.

Enfin, un risque majeur du jeûne intermittent est de souffrir de fringales intenses. Si vous êtes affamé·e, votre esprit sera préoccupé à réfléchir à votre prochain repas ou au nombre de calories contenues dans chacune de vos futures bouchées. Pour compenser les périodes de jeûne, il est commun de plonger dans une frénésie alimentaire qui pousse à manger des quantités gargantuesques d'aliments qui ne sont pas nécessairement bons pour votre santé. Plutôt que de s'initier à ce genre de pratique dans le seul but de perdre du poids, mieux vaut commencer par rééquilibrer son alimentation.

Newsletters

Le mal du siècle: comment soigner les douleurs lombaires?

Le mal du siècle: comment soigner les douleurs lombaires?

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le repos n'est pas une solution contre la lombalgie, une inaction prolongée pouvant mener à une aggravation des douleurs.

Le Covid a-t-il mis fin aux grosses fêtes de mariage?

Le Covid a-t-il mis fin aux grosses fêtes de mariage?

On va enfin cesser d'inviter ces cousins et cousines dont on se fiche bien.

Déjà saturés, les services pédiatriques craignent le pire pour cet hiver

Déjà saturés, les services pédiatriques craignent le pire pour cet hiver

Le plan blanc devrait être déclenché dans les prochains jours dans au moins un service d'Île-de-France.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio