Politique

Jean-Pierre Chevènement: «Pour reconstruire la gauche, il faut relire Jaurès»

Temps de lecture : 2 min

L'ancien ministre, qui publie ses mémoires, a répondu à Slate sur l'avenir des gauches en France aujourd'hui.

Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre et candidat à l'élection présidentielle de 2002, qui publie ses mémoires sous le titre Qui veut risquer sa vie la sauvera, était l'invité de «Votre instant politique» sur la chaîne France Info, vendredi 23 octobre.

Hélène Decommer, rédactrice en chef de Slate, a pu l'interroger sur trois points (à 37'10 de la vidéo):

  • Emmanuel Macron est-il un bon président de la République?
  • Une union des gauches est-elle encore possible aujourd'hui? Est-elle souhaitable?
  • La politique peut-elle encore changer la vie?

À cette dernière question, Jean-Pierre Chevènement a répondu: «Je suis fidèle à l'esprit de Jaurès, c'est cela qui pour moi est l'essentiel. Si je devais donner un conseil à ceux qui veulent reconstruire la gauche: commencez par relire Jaurès, son Histoire socialiste de la Révolution française. Tout ce qu'il dit, sur la patrie en particulier, est vraiment frappé au coin du bon sens.»

«Votre instant politique» est un magazine d'actualité quotidien de la chaîne France Info, présenté par David Delos. En partenariat avec Slate.fr tous les vendredis.

Newsletters

Comment va se passer le dernier Thanksgiving de l'ère Trump?

Comment va se passer le dernier Thanksgiving de l'ère Trump?

Cette semaine, enfin un peu de calme et de silence en provenance des États-Unis, et ce pour deux raisons: d'une part, Trump a enfin accepté de lancer le processus de transition vers l'administration Biden, et puis surtout, c'est Thanksgiving. Ce...

L'ultra-gauche n'est pas du tout ce que Jean-Michel Blanquer désigne

L'ultra-gauche n'est pas du tout ce que Jean-Michel Blanquer désigne

La dénonciation de l'ultra-gauche par une partie de la sphère politico-médiatique s'inscrit dans des traditions anciennes de différents partis, qui cherchent à créer un ennemi de l'intérieur.

La dissolution des Loups gris en France ne signe pas la fin du mouvement ultranationaliste turc

La dissolution des Loups gris en France ne signe pas la fin du mouvement ultranationaliste turc

Si les Loups gris ont été dissous en France après des actions violentes, s'attaquer à ce mouvement ultranationaliste turc, sans mettre en cause ses structures, constitue un véritable défi.

Newsletters