Monde

Le numéro deux d'Al-Qaida, Abu Muhsin al-Masri, abattu par le renseignement afghan

Temps de lecture : 2 min

Le terroriste figurait sur la liste des personnes les plus recherchées par le FBI.

Le personnel de sécurité afghan sur le site d'un attentat à la voiture piégée qui visait une unité de renseignement à Ghazni, le 7 juillet 2019. | STR / AFP
Le personnel de sécurité afghan sur le site d'un attentat à la voiture piégée qui visait une unité de renseignement à Ghazni, le 7 juillet 2019. | STR / AFP

Le service de renseignement de l'Afghanistan, la NDS, a annoncé avoir abattu Abu Muhsin al-Masri, l'un des hauts-responsables de l'organisation terroriste Al-Qaida, lors d'une opération menée ce samedi 24 octobre.

Abu Muhsin al-Masri, surnom de Husam Abd-al-Ra'uf, était un Égyptien de 62 ans, considéré comme le numéro deux d'Al-Qaida dans le sous-continent indien, et figurait sur la liste des terroristes les plus recherchés par le FBI.

Il était accusé par les États-Unis de conspiration visant à fournir un soutien matériel et des ressources à une organisation terroriste étrangère, et de conspiration visant à tuer des ressortissant·es américain·es. Un mandat d'arrêt fédéral avait été lancé contre lui en décembre 2018.

Al-Masri a été abattu par la Direction nationale de la sécurité afghane alors qu'il se trouvait dans la province de Ghazni, au centre de l'Afghanistan.

Des pourparlers pour une paix troublée

Le mois d'octobre a marqué le dix-neuvième anniversaire de l'invasion de l'Afghanistan par les troupes américaines, lancée en représailles pour les attentats du 11 septembre 2001. En février dernier, à Doha, les États-Unis et les talibans ont signé un accord sur le retrait des troupes étrangères du sol afghan sous un délais de quatorze mois.

Des violences ont toutefois rompu le cessez-le-feu quelques mois seulement après sa proclamation, notamment entre les talibans et les forces gouvernementales afghanes. Les affrontements se sont intensifiés au cours des dernières semaines.

Newsletters

À Jérusalem, un ancien ministre d'extrême-droite proposé à la direction du mémorial de la Shoah

À Jérusalem, un ancien ministre d'extrême-droite proposé à la direction du mémorial de la Shoah

La nomination d'Effie Eitam à la tête du Yad Vashem a suscité la colère des historiens et des rescapés de la Shoah.

Abduqadir Jalalidin: le poème échappé des camps chinois

Abduqadir Jalalidin: le poème échappé des camps chinois

Prisonnier depuis près de trois ans, le poète ouïghour est parvenu à transmettre sa voix hors des camps de concentration chinois.

L'Union européenne bloque un plan de protection du requin mako, espèce pourtant menacée

L'Union européenne bloque un plan de protection du requin mako, espèce pourtant menacée

Le mako est une victime collatérale de la pêche intensive, qui pourrait mener à son extinction si rien n'est fait pour le protéger.

Newsletters