Santé / Tech & internet

L'OMS collabore avec Wikipédia contre la désinformation sur le Covid-19

Temps de lecture : 2 min

L'Organisation mondiale de la santé espère ainsi prévenir une prochaine «infodémie».

Les dernières informations de l'OMS concernant le Covid-19 seront disponibles sur Wikimedia Commons. | Martin Sanchez via Unsplash
Les dernières informations de l'OMS concernant le Covid-19 seront disponibles sur Wikimedia Commons. | Martin Sanchez via Unsplash

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) vient d'annoncer dans un communiqué de presse sa collaboration avec Wikipédia, avec qui elle partagera les informations les plus récentes sur le Covid-19.

Cette collaboration a pour but de rendre publiques les dernières infos sanitaires les plus fiables, qui seront disponibles sur Wikimedia Commons. Il sera possible de retrouver des infographies, des vidéos et d'autres éléments de santé publique qui seront traduits dans plusieurs langues nationales et régionales, par les différents bénévoles qui travaillent pour la plateforme.

Selon Katherine Maher, la directrice exécutive de la Fondation Wikimedia, «l'accès à l'information est essentiel pour des communautés en bonne santé et c'est ainsi qu'il convient de l'envisager. Cette affirmation est d'autant plus évidente en période de crise sanitaire mondiale où l'information peut avoir des conséquences susceptibles de bouleverser le cours de la vie.» Il est donc nécessaire de veiller à ce que chacun·e ait accès à des connaissances claires et vérifiées concernant le Covid-19. Un rôle que Wikipédia souhaite endosser, aux côtés des institutions, des gouvernements, des organismes internationaux de santé et des instances scientifiques.

Prévenir une «infodémie»

En s'associant avec Wikimedia, l'OMS espère prévenir une «infodémie», définie comme «une surabondance d'informations et une diffusion rapide de nouvelles, d'images et de vidéos trompeuses ou inventées de toutes pièces». En effet, au début de la pandémie, de nombreux exemples de ce type ont été pointés du doigt. On se souvient notamment des rumeurs de potentielles pénuries alimentaires qui avaient poussé des individus à dévaliser les magasins, et donc ironiquement mené à des problèmes d'approvisionnement.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Une autre «infodémie», plus préoccupante cette fois-ci, avait fait suite aux annonces du président Donald Trump qui avait évoqué la possibilité d'utiliser de l'hydroxychloroquine pour traiter le Covid-19. Au moins une personne est morte, après avoir ingéré un produit utilisé pour nettoyer les aquariums contenant de la chloroquine. D'autres individus ont également rapporté avoir bu de l'eau de Javel à la suite des spéculations du président.

Newsletters

Que faut-il savoir sur la variole du singe?

Que faut-il savoir sur la variole du singe?

Même si la prudence reste de mise, inutile de paniquer, les infections restent bénignes dans la grande majorité des cas.

Le réchauffement climatique nuit à votre sommeil

Le réchauffement climatique nuit à votre sommeil

Et avec la hausse des températures, vous allez de moins en moins dormir.

Aux États-Unis, pleurer chez le docteur peut vous coûter 40 dollars

Aux États-Unis, pleurer chez le docteur peut vous coûter 40 dollars

C'est normalement le montant à payer pour une «brève évaluation émotionnelle et comportementale». Mais dans le cas d'une internaute, ce prix semble loin d'être justifié.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio