Politique

Emmanuelle Wargon: «Pas de hausse d'impôts, point»

Temps de lecture : 2 min

La ministre déléguée au Logement a répondu à Slate quant à une contribution exceptionnelle des ménages les plus aisés pour affronter la période du Covid-19.

Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement, était l'invitée de «Votre instant politique» sur la chaîne France Info, vendredi 16 octobre.

Hélène Decommer, rédactrice en chef de Slate, a pu l'interroger sur trois points (à 33'50 de la vidéo):

  • Faut-il une contribution exceptionnelle des ménages les plus aisés, les 0,1%, par solidarité dans la crise actuelle?
  • Les entreprises doivent-elles mettre la main à la poche pour compenser les nouvelles dépenses des salarié·es liées au télétravail?
  • Sa position sur l'échiquier politique.

À la première question, Emmanuelle Wargon a répondu: «Le gouvernement a une position sur le sujet que je partage: pas de hausse d'impôts, point. Ni pour les classes moyennes, ni pour les classes supérieures. On est aussi à un moment de confiance, donc la hausse d'impôts n'est pas de nature à générer de la confiance dans le pays pour investir et pour reprendre. La volonté est plutôt de susciter de l'investissement.»

«Votre instant politique» est un magazine d'actualité quotidien de la chaîne France Info, présenté par David Delos. En partenariat avec Slate.fr tous les vendredis.

Newsletters

Contre le Covid, faut-il plus de mesures locales?

Contre le Covid, faut-il plus de mesures locales?

La région niçoise et Dunkerque sont désormais reconfinés le week-end.

Unir les droites pour 2022, mission impossible?

Unir les droites pour 2022, mission impossible?

Pour réaliser l'union des droites, il faudrait réunir trois conditions: un programme, un leader, un contexte favorable. Or, pour l'instant, aucune n'est remplie.

Au Printemps républicain, une vision bien particulière de la laïcité

Au Printemps républicain, une vision bien particulière de la laïcité

Le mouvement revendique une «laïcité de combat» et une lutte simultanée contre l'extrême droite identitaire et l'islamisme. Mais dans les faits, les militants semblent se fixer sur une communauté en particulier.

Newsletters