Société

Vêtements, glaces et bières pour animaux: l'anthropomorphisme se porte bien

Temps de lecture : 2 min

Plusieurs marques comme Versace ou H&M ont sorti des lignes de vêtements spéciales pour nos petits compagnons.

Il convient de toujours privilégier le bien-être de l'animal plutôt que l'esthétique du vêtement. | Karsten Winegeart via Unsplash
Il convient de toujours privilégier le bien-être de l'animal plutôt que l'esthétique du vêtement. | Karsten Winegeart via Unsplash

Alors que les ventes du secteur de la mode connaissent une baisse importante depuis le confinement, celles de vêtements pour animaux domestiques sont étonnement en hausse au Royaume-Uni. Plusieurs marques comme Versace ou H&M ont d'ailleurs sorti des lignes de vêtements spéciales pour les animaux de compagnie. Des stylistes comme Ashley Williams et Marine Serre ont collaboré avec la boutique en ligne Ssense pour créer un collection exclusive pour les petites bêtes.

Pour Brigitte Chartrand, vice-présidente des achats de vêtements pour femmes chez Ssense, «il y a un intérêt croissant chez les consommateurs à associer leur propre style vestimentaire à celui de leurs chiens en les habillant». Le confinement a permis aux propriétaires de passer plus de temps avec leurs animaux de compagnie, et de s'en rapprocher à la fois physiquement et psychologiquement.

Un intérêt croissant avec le confinement

Mark Waddy, directeur du MTW Research, assure que «la tendance à l'anthropomorphisme [la tendance à attribuer aux animaux et aux choses des réactions humaines, ndlr] n'a jamais été aussi manifeste qu'en cette année 2020 au Royaume-Uni». Pour illustrer son propos, il donne l'exemple du marché alimentaire pour les animaux, au sein duquel les aliments semblables à ceux que pourraient manger les humains sont particulièrement populaires. On y retrouve notamment des glaces ou des chocolats pour chiens. Selon Mark Waddy, l'une des tendances les plus récentes est probablement celles des boissons, bière ou vin, créées spécialement pour les chiens. «Les animaux de compagnies deviennent des membres de la famille à part entière dans la plupart des foyers qui en possèdent.» Certain·es propriétaires vont jusqu'à parfumer leur animal.

Pour Mark Waddy, les propriétaires d'animaux domestiques les promènent davantage depuis le début de la pandémie, et éprouvent alors un intérêt croissant à leur mettre des vêtements. La RSPCA, la plus grande organisation pour le bien-être animal au Royaume-Uni , n'y voit pas d'objection. Certaines pièces pourraient même leur être bénéfiques, par exemple pour les protéger du froid ou les rendre visibles dans l'obscurité.

Toutefois, l'organisation rappelle que les vêtements doivent être choisis de façon méticuleuse. Il convient de toujours privilégier le bien-être de l'animal plutôt que l'esthétique du vêtement. Ce dernier doit permettre à l'animal de se comporter normalement. Il ne doit en aucun cas l'empêcher de faire ses besoins, de l'exercice, de boire ou de manger, ni restreindre son ouïe, sa vue, ou sa capacité à communiquer avec les autres.

Newsletters

L'accent français n'est pas le plus sexy du monde

L'accent français n'est pas le plus sexy du monde

On s'est fait détrôner.

L'ultra-gauche n'est pas du tout ce que Jean-Michel Blanquer désigne

L'ultra-gauche n'est pas du tout ce que Jean-Michel Blanquer désigne

La dénonciation de l'ultra-gauche par une partie de la sphère politico-médiatique s'inscrit dans des traditions anciennes de différents partis, qui cherchent à créer un ennemi de l'intérieur.

Planning familial

Planning familial

Newsletters