Société

Licenciée par un gendarme

Temps de lecture : 2 min

Surprenante histoire à Saint-Jean d’Angely en Charente-Maritime. Selon Sud Ouest, « la CGT dénonce l'intrusion de deux gendarmes dans les bureaux d'une entreprise locale». L'un d'eux aurait annoncé son licenciement à une salariée, « qui l'a très mal vécu ».

Pour le syndicat, cette salariée «n'était pas au courant de l'intention de son employeur de se débarrasser d'elle. Il n'y avait pas encore eu d'entretien préalable au licenciement».

Le président de l’entreprise affirme qu'il avait avertit oralement la salariée de sa mise à pied conservatoire. Il explique qu'il a appelé la gendarmerie parce qu’elle refusait de quitter les bureaux.

Selon le quotidien régional, « cette salariée va contester son licenciement devant le conseil des prud'hommes.»

Photo Wikipédia Saint-Jean d'Angély

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

En savoir plus:

Newsletters

Roue libre

Roue libre

Les filles peuvent s'habiller comme elles veulent, c'est un droit, pas une opinion

Les filles peuvent s'habiller comme elles veulent, c'est un droit, pas une opinion

Leur interdire des tenues sous prétexte qu'elles risquent d'exciter les garçons hétéros, c'est ce qu'on appelle la culture du viol.

Ils sont tous devenus fous à Marseille ou quoi?

Ils sont tous devenus fous à Marseille ou quoi?

[BLOG You Will Never Hate Alone] Dans la cité phocéenne, les réactions suscitées par les mesures gouvernementales dénotent une détérioration de la vie démocratique.

Newsletters