Société / Tech & internet

«Saint patron d'internet»: un geek de 15 ans pourrait être le premier millennial canonisé

Temps de lecture : 2 min

Cet adolescent italien décédé d'une leucémie avait mis son savoir-faire en informatique au service de l'Église catholique.

Le 10 octobre, plus de 3.000 personnes se sont retrouvées à Assise pour la béatification du jeune homme. | Capture d'écran via YouTube
Le 10 octobre, plus de 3.000 personnes se sont retrouvées à Assise pour la béatification du jeune homme. | Capture d'écran via YouTube

«Il aimait Super Mario, Pokémon et surtout la présence réelle de Jésus dans l'Eucharistie.» Voilà un rapide résumé fait par l'agence de presse catholique de Carlo Acutis, un Italien décédé d'une leucémie en 2006 à l'âge de 15 ans, qui pourrait être le premier saint de la génération des millennials de l'Église catholique.

Le 10 octobre, plus de 3.000 personnes se sont retrouvées à Assise, en Italie, pour participer à la cérémonie de béatification du jeune homme –un acte de l'autorité pontificale où une personne défunte est mise au rang des bienheureux, ouvrant ainsi la voie vers sa canonisation.

Surnommé «le saint patron d'internet», Carlo Acutis a eu très tôt des prédispositions pour le codage et les nouvelles technologies. «Il était considéré comme un génie informatique», a déclaré sa mère à Vatican News.

Atteint d'une leucémie, l'adolescent a décidé d'utiliser ses connaissances d'internet au service de l'évangile «pour toucher le plus de monde possible», a déclaré le cardinal Agostino Vallini, légat papal des basiliques d'Assise. Jusqu'à sa mort, Carlo Acutis s'est occupé des sites web d'organisations catholiques locales, il aidait les personnes défavorisées de sa région et était impliqué dans de nombreuses œuvres caritatives.

Un miracle à son actif

Le jeune homme n'a pas encore coché toutes les cases pour devenir saint, mais le chemin vers sa canonisation semble déjà tracé.

Il vient de devenir le premier millennial (personne née entre 1982 et 2004) à être béatifié par l'Église catholique. Prochaine étape: sa canonisation, acte de reconnaissance qui ferait du défunt un saint. Pour atteindre ce stade, deux miracles doivent lui être attribués.

Pour l'heure, Carlo Acutis en a déjà un à son actif: il serait intervenu en 2013 pour sauver un enfant brésilien souffrant d'une maladie pancréatique grave –ce qui lui aurait valu sa béatification.

Il lui en manque donc un deuxième pour devenir le saint patron des internautes. Mais même si aucun autre miracle n'est vérifié, Carlo Acutis pourrait bien être canonisé, Jean XXIII n'ayant par exemple eu besoin que d'un miracle pour être sanctifié.

Newsletters

Le discours des pouvoirs publics détermine nos réactions aux attentats

Le discours des pouvoirs publics détermine nos réactions aux attentats

Que les attaques terroristes déclenchent ou non une dynamique autoritaire au sein de l'opinion dépend de la manière dont les élites politiques, au sens large, construisent leur mise en récit.

Faut-il absolument montrer des caricatures de Charlie Hebdo pour expliquer aux collégiens la notion de blasphème?

Faut-il absolument montrer des caricatures de Charlie Hebdo pour expliquer aux collégiens la notion de blasphème?

[BLOG You Will Never Hate Alone] L'école doit demeurer un lieu de rassemblement où chacun se sent comme chez lui.

«Mon physique a changé. Je le sais»

«Mon physique a changé. Je le sais»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Ibtissem, une jeune femme pleine de promesses qui pense avoir perdu son éclat à la suite d'une relation toxique.

Newsletters