Sciences

Pour sourire à son chat, il faut cligner des yeux

Temps de lecture : 2 min

En les fermant et rouvrant lentement en direction de son félin, il est possible d'établir une communication émotionnelle positive avec lui.

La nouvelle recherche permet de montrer que les chats peuvent réellement apprécier la présence des êtres humains. | Loan via Unsplash
La nouvelle recherche permet de montrer que les chats peuvent réellement apprécier la présence des êtres humains. | Loan via Unsplash

D'après une étude publiée par Scientific Reports, cligner lentement des yeux vers son chat permettrait d'établir une communication émotionnelle positive entre le félin et l'être humain. Face à ce mouvement oculaire, le chat se sentirait plus en sécurité et s'approcherait davantage d'une personne inconnue.

La recherche s'est faite en deux étapes. Pour la première expérience, l'équipe scientifique a conduit des tests sur vingt-et-un chats de quatorze foyers différents. Situés à environ un mètre de leur chat, les propriétaires devaient cligner des yeux lentement lorsque le félin les regardait. Après une série de clignements sans fermer totalement les paupières, les maîtres et maîtresses devaient fermer leurs yeux entièrement pendant quelques secondes, avant de les rouvrir et regarder l'animal. Face à cette attitude, les chats étaient plus enclins à rétrécir leurs yeux à leur tour.

L'expérience a ensuite été reconduite sur vingt-quatre autres chats. Cette fois-ci, ce n'était pas les propriétaires des félins qui menaient l'expérience, mais des individus que les chats ne connaissaient pas. Les scientifiques ont alors remarqué que les animaux étaient davantage susceptibles de s'approcher d'une personne étrangère lorsque celle-ci cligne des yeux, que lorsqu'elle arbore une expression du visage neutre et n'établit pas de contact visuel avec le félin.

Un effet relaxant pour les chats

Cette notion de clignement lent des yeux n'est pas nouvelle pour celles et ceux qui étudient le comportement des chats. Des études avaient déjà établi que certains animaux domestiqués, comme les chiens ou les chevaux, étaient capables de répondre aux mouvements du visage de leurs propriétaires. Toutefois, les expériences sur les chats restent rares, ces animaux n'étant pas facilement coopératifs.

Selon les scientifiques qui ont conduit cette recherche, il s'agit ici d'une première preuve expérimentale permettant de conclure qu'un clignement lent des yeux d'un humain aurait un effet relaxant sur les chats, qui seraient plus à même de s'approcher d'inconnu·es.

Il reste néanmoins difficile d'expliquer pourquoi les chats aiment nous voir cligner lentement des yeux. Une théorie suggère que ce mouvement serait apaisant. Puisque les chats associent un contact visuel long à une attitude menaçante, ils pourraient percevoir une séquence de courts clignements d'yeux comme une situation sans danger. Quoi qu'il en soit, cette récente étude permet une nouvelle fois de montrer que les chats peuvent réellement apprécier la présence humaine.

Newsletters

À cause de la fonte des glaces, les ours polaires utilisent quatre fois plus d'énergie pour survivre

À cause de la fonte des glaces, les ours polaires utilisent quatre fois plus d'énergie pour survivre

Ces mammifères doivent nager pendant trois jours ou parcourir de grandes distances sur la terre à la recherche de nourriture.

Selon la science, il est possible de communiquer avec une personne qui est en train de rêver

Selon la science, il est possible de communiquer avec une personne qui est en train de rêver

Les rêveurs ont notamment été capables de répondre à des questions ou encore aptes à faire des mathématiques.

Le cotonéastre, une «super-plante» qui absorbe la pollution atmosphérique sur les routes

Le cotonéastre, une «super-plante» qui absorbe la pollution atmosphérique sur les routes

Les haies de sa sous-espèce, le cotoneaster franchetii, qui pousse le long de l'asphalte, sont 20% plus efficaces que d'autres plantes.

Newsletters