Monde

Un homme ravage un cimetière en essayant de ressusciter sa grand-mère

Temps de lecture : 2 min

Visiblement, ça n'a pas fonctionné.

L'homme a été arrêté pour vandalisme et intrusion criminelle. | Kim Lombardi via Pixabay
L'homme a été arrêté pour vandalisme et intrusion criminelle. | Kim Lombardi via Pixabay

Le petit cimetière de l'église d'Huckleberry Springs Road, dans la ville américaine de Knoxville, au Tennessee, a été le théâtre d'une scène singulière. Le lundi 5 octobre, un homme a complètement dégradé les lieux, cassant les tombes et creusant des trous dans le sol. Son objectif? Trouver sa grand-mère qui repose dans le cimetière pour la ressusciter.

C'est en début d'après-midi, aux alentours de 14h30, qu'un témoin qui passait à côté des lieux a prévenu la police qu'un homme était en train de vandaliser les tombes de l'église. En arrivant sur place, la police du Tennessee ne s'attendait sûrement pas à voir un tel désastre.

Le paisible cimetière était sens dessus dessous. De multiples tombes étaient brisées, la terre retournée et il y avait des trous dans le sol un peu partout. Au total, il y en aurait pour 30.000 dollars de dégâts (plus de 25.000 euros), rapporte Newsweek.

Un homme de 34 ans a été interpellé sur place, et a déclaré à la police qu'il était en train d'essayer de ressusciter sa grand-mère décédée, qui repose dans l'une des tombes du cimetière. Une justification qui n'a visiblement pas convaincu la police: l'homme a été arrêté pour vandalisme et intrusion criminelle.

Un phénomène en augmentation

Si tenter de ressusciter quelqu'un dans un cimetière en pleine après-midi n'est pas une chose courante, la profanation des églises catholiques serait quant à elle un phénomène en augmentation aux États-Unis, rapporte le Tennessee Tribune.

Les exemples d'actes de vandalisme seraient nombreux, avec notamment un pic au mois de juillet 2020, période où le pays a été secoué par de nombreuses manifestations.

De Boston à la Floride, les institutions catholiques ont signalé plus d'une demi-douzaine d'attaques contre des propriétés de l'Église rien qu'entre le 10 et le 16 juillet. Sur ce laps de temps, des statues de Jésus et de la Vierge Marie ont été décapitées, des symboles sataniques ont été inscrits sur les portes d'un lieu de culte et une église a notamment été incendiée.

Newsletters

San Francisco vote pour l'interdiction de fumer dans les appartements

San Francisco vote pour l'interdiction de fumer dans les appartements

Il sera néanmoins toujours autorisé d'y fumer du cannabis.

Le Covid-19 serait présent aux États-Unis depuis décembre 2019

Le Covid-19 serait présent aux États-Unis depuis décembre 2019

Des analyses de dons du sang laissent apparaître la présence d'anticorps au SARS-CoV-2 chez certains individus dès la fin de l'année dernière.

L'Espagne a sa loi «sécurité globale» depuis 2015 et voici comment ça se passe

L'Espagne a sa loi «sécurité globale» depuis 2015 et voici comment ça se passe

Alors qu'en France, l'Assemblée nationale vient de voter ce texte controversé, en Espagne, la «loi bâillon» est en vigueur depuis cinq ans. Organisations et journalistes dénoncent un texte qui donne plus de pouvoir aux forces de l'ordre et effraie les citoyens.

Newsletters