Santé

Le chauffage diffuse-t-il le Covid-19?

Temps de lecture : 2 min

Devrions-nous nous inquiéter de la capacité du Covid-19 à se propager plus facilement lorsque les chauffages sont en marche?

Face au basses températures, les chauffages sont progressivement mis en marche. | Julian Hochgesang via Unsplash
Face au basses températures, les chauffages sont progressivement mis en marche. | Julian Hochgesang via Unsplash

Depuis quelques semaines, les températures baissent progressivement et les chauffages commencent à être rallumés. Devrions-nous nous inquiéter de la capacité du Covid-19 à se propager plus facilement lorsque les chauffages sont en marche?

Bien que certaines personnes aient pu contracter le Covid-19 à la suite d'une exposition à un système de ventilation (chauffage ou climatisation), il s'agit de cas relativement isolés, affirme Rick Martinello, directeur médical spécialisé en maladies infectieuses à l'hôpital de Yale New Heaven. Selon lui, les risques de propagation du virus à travers des systèmes de chauffage standards seraient faibles. Il ne faudrait donc pas trop s'en inquiéter. Toutefois, l'expert rappelle que les connaissances liées au nouveau coronavirus évoluent rapidement, et sont donc susceptibles de changer.

James Lo, maître de conférences en ingénierie architecturale à l'université Drexel, explique que les systèmes de ventilation prévus pour les espaces commerciaux (comme un centre commercial ou un immeuble de bureaux) sont dotés de filtres et de conduits qui nettoient l'air, avant de le faire circuler de nouveau. Ces systèmes acheminent également de l'air extérieur vers le bâtiment, ce qui permet de diluer l'air ambiant. Avec un système de la sorte, la probabilité d'infection reste faible.

Quid des ventilateurs et chauffages individuels?

James Lo reconnaît que les ventilateurs et chauffages individuels peuvent déplacer les gouttelettes émises par une personnes atteinte du virus vers d'autres individus présents dans la pièce, et donc les contaminer. Le professeur ajoute toutefois que ce genre de situation apparaît principalement dans des espaces qui ne sont pas bien ventilés, et si la personne infectée s'installe en face du système de ventilation. Pour lui, le risque de tomber malade de cette façon est minime, le virus se propageant principalement lorsque deux personnes sont proches pendant un long moment.

Dans le but de réfuter l'idée que les systèmes de chauffage amplifient la propagation du Covid-19, Amesh Adalja, chercheur au centre de sécurité sanitaire de l'université Johns Hopkins, encourage à regarder les taux d'attaque du virus au sein des foyers. En effet, ceux-ci n'étant pas de 100%, cela prouverait que les systèmes de chauffage ne sont pas nécessairement dangereux en temps de Covid-19.

Les recherches sur le nouveau coronavirus étant en évolution permanente, il est à ce jour impossible d'affirmer que la mise en marche des chauffages n'aggravera pas la progression du virus. Pour prévenir la diffusion de celui-ci, limitez vos contacts et pensez à ouvrir régulièrement vos fenêtres et à garder un espace bien ventilé. Nettoyez régulièrement les surfaces les plus touchées qui pourraient être contaminées. Et surtout, portez un masque.

Newsletters

Pourquoi le Japon a mis autant de temps à lancer sa campagne de vaccination?

Pourquoi le Japon a mis autant de temps à lancer sa campagne de vaccination?

Les Japonais ont une confiance très limitée à l'égard des vaccins de manière générale.

La course aux vaccins, une nouvelle «Guerre froide»?

La course aux vaccins, une nouvelle «Guerre froide»?

Les vaccins contre le Covid-19 sont au centre de toutes les attentions. Ils sont l'espoir auquel se raccrochent les gouvernements du monde entier pour sortir de la crise sanitaire qui nous touche depuis un an. Si leur mise au point s'est faite en...

J'ai un poil incarné douloureux au niveau du pubis, que faire?

J'ai un poil incarné douloureux au niveau du pubis, que faire?

Jasmine se plaint d'un poil incarné au pubis. La zone est inflammatoire et douloureuse. Que peut-elle faire? Pour l'aider à y voir plus clair, nous avons rencontré le Dr Laurence Netter, dermatologue. Voici ses réponses. ...

Newsletters