Monde

Quatre astronautes voteront à la présidentielle américaine depuis l'espace

Temps de lecture : 2 min

La NASA est bien organisée pour leur permettre de le faire.

Une fois encore, certain·es astronautes américain·es voteront en orbite. | Wikilmages via Pixabay
Une fois encore, certain·es astronautes américain·es voteront en orbite. | Wikilmages via Pixabay

Le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden, qui s'est déroulé ce mardi 29 septembre, marque le début de la dernière ligne droite dans la course à la Maison-Blanche. Certains électeurs et électrices doivent désormais faire preuve d'organisation pour pouvoir voter à l'élection présidentielle américaine du 3 novembre. C'est notamment le cas de quatre astronautes, qui ont choisi de poursuivre la tradition consistant à voter depuis l'espace.

Kate Rubins sera la première à rejoindre la Station spatiale internationale (ISS). Son départ est prévu le 14 octobre à bord du lanceur spatial russe Soyouz, qui accueillera également deux cosmonautes russes. Elle sera ensuite rejointe par Mike Hopkins, Shannon Walker et Victor Glover qui prendront place dans le véhicule spatial Crew Dragon, construit par l'entreprise américaine SpaceX, à partir du 31 octobre.

Les quatre astronautes soulignent l'importance d'utiliser leur droit de vote pour la présidentielle à venir. Selon Kate Robins, «si nous sommes capables de voter depuis l'espace, alors je pense que tout le monde sur Terre peut le faire». Lors de son premier voyage vers l'ISS en 2010, Shannon Walker avait déjà voté en orbite.

Voter depuis l'espace: mode d'emploi

Il s'agit d'un processus relativement simple et bien organisé. En effet, la NASA maintient une présence humaine sur l'ISS en continu depuis vingt ans, et a donc déjà dû aider des astronautes à voter depuis là-haut.

La première étape consiste à remplir le même formulaire que les militaires en mission, avant le décollage. Une fois la demande approuvée, la ou le secrétaire du comté d'où est originaire l'astronaute doit envoyer des bulletins-tests à la NASA sous forme de PDF, pour s'assurer du bon fonctionnement du processus. L'agence vérifie alors que ces bulletins peuvent être remplis depuis l'espace.

Si l'opération est réussie, le centre de contrôle de mission de la NASA envoie, le jour de l'élection, la liste des candidat·es par courriel aux astronautes. Ces dernièr·es doivent retourner leurs bulletins également par courriel à la NASA qui, ensuite, fait suivre les réponses aux bureaux de vote dont dépendent les astronautes.

Newsletters

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 5 au 12 octobre

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 5 au 12 octobre

Plongée dans la logorrhée du président américain.

L'image de la Chine a été méchamment abîmée par le Covid-19 (et pas que)

L'image de la Chine a été méchamment abîmée par le Covid-19 (et pas que)

Le pays se retrouve dans une situation de mise en cause internationale à laquelle il n'est pas habitué.

On lui refuse la nationalité allemande pour ne pas avoir voulu serrer la main à une femme

On lui refuse la nationalité allemande pour ne pas avoir voulu serrer la main à une femme

Il avait pourtant réussi avec brio le test de naturalisation.

Newsletters