Santé / Monde

Un an de prison ferme pour avoir organisé une fête pendant le confinement

Temps de lecture : 2 min

L'État du Maryland aux États-Unis a décidé d'être extrêmement sévère contre les contrevenants à la distanciation sociale.

Les policiers sont intervenus à deux reprises chez le condamné. | Georgiana Avram via Unsplash
Les policiers sont intervenus à deux reprises chez le condamné. | Georgiana Avram via Unsplash

L'État du Maryland ne plaisante pas avec ses mesures de distanciation sociale. Shawn Marshall Myers, un homme de 42 ans, vient d'être condamné à un an de prison ferme pour avoir organisé deux fêtes chez lui.

Fin mars, la police est appelée pour intervenir dans une maison de Hughesville, dans le sud du Maryland. Il leur a été signalé qu'une soirée réunissait un grand nombre de personnes, alors qu'à ce moment là, le gouverneur Larry Hogan interdit les rassemblement de plus de dix personnes dans l'État.

Les policiers découvrent alors sur place qu'environ 50 personnes participent à un rassemblement autour d'un feu de camp. Après avoir protesté auprès de la police, Myers accepte finalement de se plier à l'état d'urgence et d'annuler son événement.

Seulement, moins d'une semaine plus tard, rebelotte. La police du Maryland est une nouvelle fois envoyée chez Myers pour une nouvelle fête rassemblant une cinquantaine de personnes. Selon un communiqué de presse du procureur du Maryland, Myers aurait «argumenté» contre les force de l'ordre et «enjoint ses invités à se méfier des ordres du gouverneur Hogan ainsi que de ceux des officiers de police venus disperser la l'événement».

Sanction très sévère

Après avoir cette fois-ci refusé d'annuler son rassemblement, Myers est arrêté. Sept mois plus tard, la sanction contre lui est particulièrement sévère. En plus d'un an en prison ferme, Myers est condamné à payer 5.000 dollars d'amende (4.298 euros) et restera en probation pendant trois ans après sa libération.

Pour se justifier, le procureur de l'État, Tony Covington a estimé devant NBC Washington que «ces décisions sont prises pour le bien du public, pour la sécurité de tous. Nous avons 200.000 personnes mortes à causes des attitudes que M. Myers a eu à ces deux occasions».

Aujourd'hui, le gouvernement du Maryland autorise les rassemblement allant jusqu'à 50 personnes.

Newsletters

Que faire si le couvre-feu ne donne pas les résultats espérés?

Que faire si le couvre-feu ne donne pas les résultats espérés?

Les nouvelles restrictions risquent de ne pas réduire massivement la circulation du Covid-19. D'ici quatre à six semaines, le président devra décider de les maintenir ou d'y renoncer.

Le Covid-19 pourrait ne jamais être éradiqué

Le Covid-19 pourrait ne jamais être éradiqué

À ce jour, la seule maladie totalement éradiquée dans le monde est la variole.

Il faut parler des règles surabondantes

Il faut parler des règles surabondantes

Sujet tabou, les règles hémorragiques touchent 20 à 30% des femmes, affectant leur qualité de vie et leur santé. Pourtant, des traitements existent.

Newsletters