Monde

Espace: il n'y a jamais eu autant de femmes en orbite

Temps de lecture : 2 min

 

La navette spatiale américaine Discovery a réussi son décollage lundi 5 mars pour l'une des dernières missions de ravitaillement de la Nasa pour la Station spatiale internationale (ISS). L'occasion pour l'humanité de battre un nouveau record, souligne le Guardian: il n'y a jamais eu autant de femmes en orbite autour de la Terre. Parmi les sept membres d'équipage de la navette Discovery figurent en effet trois femmes (deux Américaines et une Japonaise), qui viennent s'ajouter à l'Américaine Tracy Caldwell Dyson, déjà en poste dans la Station spatiale.

Tout ne s'est pourtant pas passé comme prévu lors du lancement de la navette: la principale antenne de Discovery a connu un dysfonctionnement peu après le départ et pourrait poser problème lors de son amarrage à la Station spatiale internationale. Mais la Nasa assure que cela ne devrait pas empêcher le bon déroulement de la mission, et l'arrivée de la navette à la station spatiale est toujours prévue pour mercredi 7 avril.

La mission STS-131, qui doit durer 13 jours, va livrer huit tonnes de matériel, pour de nouvelles expériences scientifiques et de nouveaux équipements, notamment une zone de couchage. Trois sorties dans l'espace sont également programmées pour l'équipage, notamment pour remplacer l'un des gyroscopes de la station. Comme le note Futura Sciences, il ne restera plus que trois vols de navettes prévus par la Nasa après cette mission, dont le dernier aura sans doute lieu début 2011.

Barack Obama se rendra à Cap Canaveral le 15 avril pour discuter de ses projets concernant la Nasa. Il veut poursuivre l'exploration de l'espace mais doit fixer de nouveaux objectifs et discuter de l'avenir du secteur spatial, après avoir abandonné l'idée de son prédécesseur George W. Bush de renvoyer des hommes sur la Lune. La politique du président dans ce domaine ne fait pas l'unanimité, comme le note Sciences et Avenir: «Sa décision d'annuler le programme Constellation, qui prévoyait de retourner sur la Lune, conjugué au départ à la retraite des navettes, suscitent craintes et hostilité dans l'Etat de Floride où des milliers d'emplois dépendent du programme spatial américain.»

[Lire l'article sur futura-sciences.com]

LIRE ÉGALEMENT SUR SLATE: Le temps des colonies lunaires

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: New CEV Alpha Approach ISS - Francis Drake, FlyingSinger, via Flickr CC License by

Newsletters

En Tunisie, la crise politique est la goutte d'eau dans le vase des difficultés

En Tunisie, la crise politique est la goutte d'eau dans le vase des difficultés

Alors que le pays est durement frappé par le variant Delta, le coup de force du président Kaïs Saïed plonge la Tunisie dans l'inconnu.

Un ancien club de strip-tease transformé en église en Alaska

Un ancien club de strip-tease transformé en église en Alaska

Un pasteur et la fille d'une ancienne danseuse de bar ont travaillé dur pour racheter le bâtiment.

Beyrouth, la débâcle après le chaos

Beyrouth, la débâcle après le chaos

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio