Tech & internet / Monde

Des hackers révèlent les données personnelles d'un millier d'officiers biélorusses

Temps de lecture : 2 min

Les militant·es anti-Lukashenko estiment que les forces de l'ordre ne doivent plus être anonymes.

Arrestation d'une militante à Minsk, capitale de la Biélorussie, 19 septembre 2020 | TUT.BY / AFP
Arrestation d'une militante à Minsk, capitale de la Biélorussie, 19 septembre 2020 | TUT.BY / AFP

Alors qu'une autre manifestation d'ampleur contre Alexandre Lukashenko était en préparation, des hackeurs et hackeuses militant·es ont rendu publiques les données personnelles d'un millier d'officiers de police biélorusses, peut-on lire dans le Guardian. Une façon de répondre à la répression violente observée pendant les marches contre le président Alexandre Lukashenko –au pouvoir depuis 26 ans dont la réélection le 9 août est considérée comme truquée par l'opposition.

Le communiqué des activistes, diffusé sur la chaine Telegram d'opposition Nexta Live, est clair: «Tant que les arrestations continueront, nous continuerons à publier des données à grande échelle. Personne ne restera anonyme, même sous une cagoule.»

De son côté, le gouvernement a promis de trouver et de punir les personnes coupables de cette fuite de données.

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté ce dimanche 20 septembre à Minsk, capitale de la Biélorussie. La veille, prêt de 400 manifestantes avaient été arrêtées à une marche de femmes contre le gouvernement. Sur les pancartes, de nouveaux slogans pouvaient être lus: «Les lâches battent des femmes».

Même si la plupart des détenues ont été libérées, pour les opposant·es au pouvoir, ces arrestations sont le symbole d'une escalade de la violence de la part du gouvernement.

La cheffe de fil de l'opposition, Svetlana Tikjanovskava devrait être reçue par les ministres des affaires étrangères de l'Union Européenne. L'instance envisage même de sanctionner la gouvernement Lukashenko.

Newsletters

L'OMS collabore avec Wikipédia contre la désinformation sur le Covid-19

L'OMS collabore avec Wikipédia contre la désinformation sur le Covid-19

L'Organisation mondiale de la santé espère ainsi prévenir une prochaine «infodémie».

Comment la Russie tente d'isoler son internet du reste du monde

Comment la Russie tente d'isoler son internet du reste du monde

Une nouvelle composante de la navigation sur internet est sur le point d'être criminalisée en Russie.

Après l'assassinat de Samuel Paty, repenser l'école et combattre l'anonymat

Après l'assassinat de Samuel Paty, repenser l'école et combattre l'anonymat

[TRIBUNE] Sur internet, l'anonymat permet de se soustraire à la responsabilité individuelle.

Newsletters