Monde

Le sermon du vendredi saint provoque un tollé

Temps de lecture : 2 min

De nombreuses organisations juives et des victimes d'abus sexuels par des prêtres catholiques ont condamné les propos du prédicateur attitré du Vatican, qui a comparé les critiques qu'essuie actuellement le pape Benoît XVI à de l'antisémitisme lors de la célébration du vendredi saint à la basilique Saint-Pierre.

«"Obscènes", "répugnants" ou "offensants" sont les qualificatifs qui reviennent le plus souvent dans les réactions des organisations juives mondiales après les propos du père Cantalamessa, dont le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, a été amené à se dissocier» écrit Le Point. Le rabbin en chef de Rome dans un entretien publié par La Stampa parle lui d'«une faute de goût» et d'une «comparaison inappropriée».

Le père Cantalamessa, qui est la seule personne à pouvoir prêcher au nom du pape, avait cité une lettre d'un «ami juif» dans son sermon: «Le recours à des stéréotypes, le glissement de la responsabilité et de la culpabilité personnelles vers une culpabilité collective me rappellent les aspects les plus honteux de l'antisémitisme

Le porte-parole du Vatican a déclaré que ce parallèle n'était «pas dans la ligne du Saint-Siège», mais que Cantalamessa voulait seulement souligner le soutien de son ami juif.

[Lire l'article sur lepoint.fr]

A LIRE AUSSI SUR SLATE: «Quand Benoît XVI protégeait les pédophiles»

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Newsletters

L'Espagne a sa loi «sécurité globale» depuis 2015 et voici comment ça se passe

L'Espagne a sa loi «sécurité globale» depuis 2015 et voici comment ça se passe

Alors qu'en France, l'Assemblée nationale vient de voter ce texte controversé, en Espagne, la «loi bâillon» est en vigueur depuis cinq ans. Organisations et journalistes dénoncent un texte qui donne plus de pouvoir aux forces de l'ordre et effraie les citoyens.

Iran: le cadeau empoisonné de Trump à Biden?

Iran: le cadeau empoisonné de Trump à Biden?

De nouveaux développements assez dramatiques sont intervenus en Iran, avec l'assassinat ce 27 novembre de Mohsen Fakhrizadeh, une grande figure du programme nucléaire iranien, attribué à un commando israélien. Il faudrait sans doute y voir pour...

Les autorités indonésiennes font détruire des centaines de sextoys

Les autorités indonésiennes font détruire des centaines de sextoys

Les jouets sexuels sont considérés comme illégaux en Indonésie.

Newsletters