Santé / Sports

Faire du sport régulièrement augmenterait la résistance au stress

Temps de lecture : 2 min

Cela favorise la production de galanine, un peptide associé à l'anxiété.

Pratiquer une activité sportive régulière pourrait vous aider à combattre le stress. | John Arano via Unsplash
Pratiquer une activité sportive régulière pourrait vous aider à combattre le stress. | John Arano via Unsplash

Faire du sport permettrait de vaincre plus facilement son stress. C'est en tout cas ce que suggère une étude réalisée sur des souris aux États-Unis. Avoir une pratique sportive régulière augmenterait le taux d'une substance chimique dans le cerveau de l'animal, qui deviendrait davantage courageux lorsqu'il se trouve dans une situation inconnue et intimidante.

Bien que l'étude ait été conduite sur des souris, il semblerait que ces observations puissent s'appliquer à l'espèce humaine. Une découverte intéressante, particulièrement en cette période de crise sanitaire qui, pour beaucoup, est source de stress.

Selon David Weinshenker, professeur de génétique humaine à l'Université d'Emory et coauteur de ces travaux, éprouver un sentiment de stress peut s'avérer utile face à un danger imminent. Cependant, le chercheur met en garde contre la tendance à développer un sentiment d'angoisse inadapté face à des événements quotidiens.

Augmenter son taux de galanine

Publiée le 31 août dans le Journal of Neuroscience, cette étude vise à comprendre les effets que pourrait avoir la galanine, un peptide produit par de nombreux animaux, y compris les humains.

La galanine est communément associée à la santé mentale. Un faible taux augmenterait le risque de souffrir de dépression et d'un trouble d'anxiété. Or, faire de l'exercice favoriserait la production de cette substance.

Dans le cadre de la recherche menée par l'équipe du Dr Weinshenker, des souris (mâles et femelles) ont été réunies dans des cages à l'intérieur desquelles se trouvaient des roues d'exercice pour rongeurs. D'autres souris ont été laissées inactives. Au bout de trois semaines, les scientifiques ont contrôlé les marqueurs de galanine de chaque souris. Le résultat était sans équivoque: plus les souris avaient couru, plus leur taux de galanine était élevé.

Le jour suivant, les souris ont été placées dans des situations inconfortables, dans des cages comportant des sections à la fois sombres et lumineuses. Les scientifiques ont remarqué des réactions différentes selon la pratique physique des souris. Alors que celles considérées comme sportives s'approchaient prudemment vers la lumière, les souris sédentaires préféraient se recroqueviller dans l'ombre. Difficile pour ces dernières de faire preuve de résistance face au stress.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Cette expérience confirme qu'un haut taux de galanine est crucial pour parvenir à diminuer son anxiété. C'est du moins le cas pour les rongeurs. Si aucune étude similaire n'a pour le moment été menée sur l'être humain, le Dr Weinshenker rappelle qu'une pratique sportive régulière ne fait jamais de mal. Alors, autant essayer!

Newsletters

Variole du singe: devons-nous craindre une nouvelle pandémie?

Variole du singe: devons-nous craindre une nouvelle pandémie?

Différents scénarios sont envisageables, qu'il importe de tous prendre en compte dès maintenant.

Les psys psychanalysent-ils leur entourage?

Les psys psychanalysent-ils leur entourage?

La relation avec un patient n'est jamais la même que celle que l'on entretient avec ses amis: il en va de même pour les analyses, qui n'ont pas la même valeur selon qu'elles sont faites dans un cabinet ou dans un bar.

Pandémie forestière: l'espoir renaît dans les forêts tchèques

Pandémie forestière: l'espoir renaît dans les forêts tchèques

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio