Égalités / Santé

Les ventes d'urinoirs féminins portables explosent depuis le confinement

Temps de lecture : 2 min

Est-il pour autant conseillé d'uriner debout?

Les urinoirs féminins portatifs sont une alternative aux toilettes publiques. | Tim Mossholder via Unsplash
Les urinoirs féminins portatifs sont une alternative aux toilettes publiques. | Tim Mossholder via Unsplash

Depuis le début du confinement lié au Covid-19, les ventes de Shewee, un fabricant d'urinoirs féminins portables, ont augmenté de 700%. D'autres entreprises du secteur comme The Pee Pocket et The Tinkle Belle ont également dû répondre à une hausse considérable des demandes.

Selon Sam Fountain, la créatrice de Shewee, l'invention des urinoirs féminins portatifs est révolutionnaire. Alors qu'elle imaginait que son produit attirerait principalement les fêtardes, elle s'est rendu compte qu'il intéressait aussi les femmes souffrant de problèmes de vessie, celles à mobilité réduite, ou encore les travailleuses qui passent du temps en extérieur.

La pandémie a conduit certaines personnes à passer plus de temps dans la nature, loin des villes. De manière générale, l'utilisation des toilettes publiques a été encore plus rebutante que d'habitude. Selon la gynécologue Jen Gunter, peu d'éléments prouvent qu'utiliser un urinoir portable réduise les risques d'attraper le virus, celui-ci ne se transmettant ni par la vulve, ni par la peau du postérieur. Elle explique qu'aux WC, le danger réside surtout dans le fait de se toucher avec nos mains.

Une peur davantage rationnelle d'aller aux toilettes publiques subsiste cependant. Selon une recherche récente, des gouttelettes contenant le virus pourraient persister dans l'air une fois la chasse d'eau tirée. Par conséquent, elles pourraient être inhalées par la personne suivante, d'où l'importance de la ventilation et la nécessité de porter un masque.

Tout le monde assis

Si les urinoirs féminins portatifs peuvent s'avérer pratiques, une question demeure: la position debout est-elle recommandée au moment d'uriner?

Jen Gunter rappelle que l'action d'uriner est un réflexe acquis dès le plus jeune âge et qu'il est difficile de le modifier. Les rares études qui existent sur le sujet semblent montrer que la position accroupie est idéale pour les femmes au moment d'uriner, la position debout empêchant de relaxer aussi facilement le plancher pelvien et augmentant le risque de conserver des résidus d'urine dans la vessie. C'est là le point négatif des urinoirs portables, estime la gynécologue.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

D'ailleurs, certaines recherches suggèrent qu'il serait également meilleur pour la santé des hommes d'uriner assis –une idée difficilement admise par les principaux concernés.

Newsletters

Celles qui s'en allèrent pour connaître la peur: les 999 femmes du premier convoi vers Auschwitz

Celles qui s'en allèrent pour connaître la peur: les 999 femmes du premier convoi vers Auschwitz

Il y a quatre-vingts ans, 999 jeunes Slovaques qui croyaient partir travailler dans une fabrique de chaussures ont dû construire le futur camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau.

Avortement aux États-Unis: l'erreur de Ruth Bader Ginsburg qui pourrait coûter cher

Avortement aux États-Unis: l'erreur de Ruth Bader Ginsburg qui pourrait coûter cher

Tout l'héritage laissé par la juge RBG, icône féministe et progressiste, pourrait bien partir en fumée à cause d'une mauvaise décision prise en 2014.

«Casey», la décision qui a lentement tué le droit à l'IVG aux États-Unis

«Casey», la décision qui a lentement tué le droit à l'IVG aux États-Unis

Souvent résumée à une réaffirmation de la jurisprudence Roe v. Wade, la décision Planned Parenthood v. Casey de 1992 a considérablement affaibli le droit à l'IVG aux États-Unis.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio