Sciences

Puis-je étudier l'astronomie avec un bac pro en poche?

Temps de lecture : 2 min

La réponse se trouve dans vos prérequis.

Dans n'importe quelle université qui enseigne la physique, vous pouvez commencer par une première année de licence. | Ganapathy Kumar
Dans n'importe quelle université qui enseigne la physique, vous pouvez commencer par une première année de licence. | Ganapathy Kumar

Cet article est publié en partenariat avec Quora, plateforme sur laquelle les internautes peuvent poser des questions et où d'autres, spécialistes du sujet, leur répondent.

La question du jour: «Est-ce possible de reprendre des études scientifiques (astronomie précisément) en ayant un bac professionnel?»

La réponse de Hadrien Chevalier, docteur en physique théorique:

Vous voulez dire, les commencer? Bien sûr.

Dans n'importe quelle université qui enseigne la physique, vous pouvez commencer par une L1 [première année de licence, ndlr], ce qui ne demande pas plus de prérequis que ce qu'il y a au programme de terminale.

Et ce prérequis, si vous ne l'avez pas, vous pouvez l'obtenir vraiment facilement.

Enfin, cela dépendra de ce que vous avez fait après votre bac pro. Si vous n'avez pas touché aux maths élémentaires depuis plusieurs années, la reprise sera peut-être un peu plus longue. Mais si vous êtes resté·e à l'aise au moins jusqu'au niveau brevet (vous savez encore résoudre des petits systèmes linéaires d'équations, vous vous souvenez de votre théorème de Pythagore, de votre trigonométrie de base et des éléments de géométrie –périmètres, aires, volumes, d'objets simples–, de ce qu'est une fonction affine…), alors commencez par attaquer les maths et la physique du lycée (pas besoin de toucher à la chimie, et concentrez-vous en physique sur l'optique et la mécanique pour commencer).

Dans tous les cas, si vous êtes bien motivé et un peu futé en maths, vous pourrez plus ou moins apprendre tout ce qu'il y a à apprendre en maths et en physique jusqu'à la terminale, en quelques mois.

Priorité aux exercices

Dans cette perspective, ne négligez surtout pas les exercices: la compréhension s'aquiert bien mieux activement. Il ne suffit pas de lire et de se dire qu'on a saisi, il faut prendre son crayon et essayer de reconstituer ses connaissances et les utiliser pour résoudre des problèmes simples.

Ensuite, vous serez prêt·e à entamer la L1. Une fois que vous aurez bouffé assez de physique et de maths pour finir la L3 de physique, vous pourrez vous spécialiser en astro. Il y a beaucoup d'aspects de l'astronomie: traitement de l'image, radiométrie, électromagnétisme et, de manière générale, de l'optique (géométrique, de Fourier, adaptative etc…).

Soyez sûr·e que c'est ce que vous voulez. L'astronomie, vous pouvez déjà vous amuser avec et être émerveillé·e en la pratiquant comme amateur ou amatrice.

Une question de volonté

En faisant des études pour cela, vous ne passerez pas votre temps à vous émerveiller devant des images prises par Hubble. Vous allez devoir vous confronter à des problèmes très concrets et progressivement plus complexes (comment fonctionne un miroir? Une lentille? Un téléscope de Newton, de Cassegrain? Quels modèles simples a-t-on pour la lumière? Quel est le lien entre la luminance, le flux et l'étendue géométrique? Qu'est-ce qu'une réponse percussionnelle? Comment prendre en compte les imperfections optiques donnant des aberrations comme l'astigmatisme, la coma, le Petzvalien? etc.).

Ce n'est pas pour paraître condescendant que je vous dis cela. C'est parce que beaucoup d'élèves qui s'engagent en études scientifiques en étant émerveillés par les trous noirs ou la téléportation quantique, se retrouvent complètement désenchantés lorsqu'ils se rendent compte qu'en fait, pendant au moins les deux premières années d'études, ils vont plutôt s'occuper des ressorts, des circuits éléctroniques simples et des formules de conjugaison de Descartes/Newton avec des constructions géométriques.

Bref. La réponse à votre question est que c'est tout-à-fait possible. Du moment que vous êtes motivé·e, et que vous êtes sûr·e que vous savez dans quoi vous allez vous engager (c'est très beau, mais le formalisme mathématique de la physique n'est pas une beauté à laquelle tout le monde est sensible).

Newsletters

Une intelligence artificielle pourrait-elle éradiquer l'espèce humaine?

Une intelligence artificielle pourrait-elle éradiquer l'espèce humaine?

Encore faudrait-il qu'elle ait une conscience.

Les bienfaits de la lecture à haute voix

Les bienfaits de la lecture à haute voix

Vous pouvez commencer par les articles de Slate.

Mieux vaut prendre des notes à la main que sur ordinateur

Mieux vaut prendre des notes à la main que sur ordinateur

Malgré la rapidité des doigts sur le clavier, plusieurs raisons poussent à privilégier un stylo et un bon vieux carnet.

Newsletters