Santé

À l'heure du Covid-19, les massages se font à distance

Temps de lecture : 2 min

Face aux restrictions sanitaires, les thérapeutes imaginent de nouveaux moyens de venir en aide à leurs patient·es.

La pandémie a mis un coup d'arrêt à toutes les activités impliquant un contact physique. | Toa Heftiba via Unsplash
La pandémie a mis un coup d'arrêt à toutes les activités impliquant un contact physique. | Toa Heftiba via Unsplash

Depuis le confinement, le traitement thérapeutique par massage –ou massothérapie– est sérieusement compromis. Confrontée à la détresse de sa clientèle, la profession a décidé d'innover et d'inventer des méthodes de massage à distance.

Le New York Times revient sur l'expérience de Suzanne Kwasniewski, massothérapeute à Saratoga Springs, dans l'État de New York, qui a tenté de soulager ses patient·es sans pouvoir les toucher.

Cours particuliers

La spécialiste a appris à l'une de ses clientes des techniques d'acupression à réaliser elle-même, en la guidant pour trouver et maintenir une légère pression sur différents points de son corps.

«Prenez votre main droite et mettez vos doigts dans l'aisselle opposée. Fermez votre bras autour de la main. Le point de pression doit se trouver à l'endroit où se trouve votre pouce, lui a-t-elle expliqué. Si la zone est douloureuse, c'est probablement lié au deuil. Frottez la zone, et avec le temps, elle devrait devenir moins sensible, avec une diminution des sentiments de tristesse.»

«Les massothérapeutes élargissent leur offre en ligne, en enseignant aux clients l'auto-massage et les étirements, les méditations, etc., par téléphone, sur Zoom ou d'autres plateformes», commente Joyce Gauthier, massothérapeute à New York et en Caroline du Nord.

Lorsque le moment sera venu, elle envisage de recevoir moins de patient·es chaque jour et d'offrir probablement un minimum de 75 minutes sur la table, au lieu des 60 habituelles, pour compenser le temps de nettoyage entre deux séances.

Retour en demi-teinte

Karen Ciancetta, massothérapeute à Schenectady, au nord de New York, a récemment recommencé à prendre en charge des client·es. «Beaucoup de personnes m'ont contactée ces derniers mois pour me demander de les appeler en premier lorsque je recommencerai à travailler», raconte-t-elle. Elle indique néanmoins avoir «un autre groupe, plusieurs clients très réguliers, qui [lui] disent qu'ils ne reviendront pas avant au moins un an».

La thérapeute a dû mettre en place un protocole strict pour respecter les règles sanitaires en vigueur: les patient·es doivent se présenter cinq minutes avant leur rendez-vous et partir immédiatement après, afin de réduire le plus possible l'affluence en salle d'attente. Tout le monde doit porter un masque, y compris elle, pendant toute la séance. Ciancetta doit également se soumettre à un test de dépistage du Covid-19 toutes les deux semaines.

Pour l'instant, la masseuse se dit heureuse d'être de retour à sa table. Avec d'autres membres de sa profession, elle réinvente sa pratique d'une manière à laquelle elle n'aurait jamais pensé avant l'arrivée du Covid-19.

Newsletters

Pourquoi le Japon a mis autant de temps à lancer sa campagne de vaccination?

Pourquoi le Japon a mis autant de temps à lancer sa campagne de vaccination?

Les Japonais ont une confiance très limitée à l'égard des vaccins de manière générale.

La course aux vaccins, une nouvelle «Guerre froide»?

La course aux vaccins, une nouvelle «Guerre froide»?

Les vaccins contre le Covid-19 sont au centre de toutes les attentions. Ils sont l'espoir auquel se raccrochent les gouvernements du monde entier pour sortir de la crise sanitaire qui nous touche depuis un an. Si leur mise au point s'est faite en...

J'ai un poil incarné douloureux au niveau du pubis, que faire?

J'ai un poil incarné douloureux au niveau du pubis, que faire?

Jasmine se plaint d'un poil incarné au pubis. La zone est inflammatoire et douloureuse. Que peut-elle faire? Pour l'aider à y voir plus clair, nous avons rencontré le Dr Laurence Netter, dermatologue. Voici ses réponses. ...

Newsletters