Santé

«L'un de ses fantasmes est de coucher avec moi et une autre femme»

Temps de lecture : 4 min

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Florence, qui se demande ce que son mari et elle pourraient tirer de relations extra-conjugales.

«Mon conjoint visitait tous les jours les sites d'escorts proches de chez nous, téléphonait pour se renseigner.» | Hugo Chisholm via Flickr 
«Mon conjoint visitait tous les jours les sites d'escorts proches de chez nous, téléphonait pour se renseigner.» | Hugo Chisholm via Flickr 

«C'est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Vous pouvez aussi laisser votre message sur notre boîte vocale en appelant au 07 61 76 74 01 ou par Whatsapp au même numéro. Lucile vous répondra prochainement dans «C'est compliqué, le podcast», dont vous pouvez retrouver les épisodes ici.

Et pour retrouver les chroniques précédentes, c'est par là.

Chère Lucile,

Je suis en couple depuis seize ans, nous avons trois enfants. Nous n'avions jamais eu de relation sexuelle avec quelqu'un d'autre avant de se rencontrer. Dans les onze premières années nous avions des rapports réguliers, mais trop pudiques, à savoir que ni l'un ni l'autre n'osait vraiment exprimer tous ses désirs.

Alors que nous tentions de faire un deuxième enfant, j'ai contacté par internet un ancien camarade de classe dont j'étais amoureuse. La relation s'est rapidement transformée en échange de SMS sexuels, de photos, de fantasmes... Cela a duré quelques mois avant qu'il n'y mette fin parce que la relation qu'il avait alors devenait plus sérieuse. De mon côté, je regrettais d'avoir cette relation dans le dos de mon conjoint, mais me rassurais en me disant que je n'étais pas passée à l'acte.

Dans les années qui ont suivi, nous avons eu un troisième enfant, mon corps s'est modifié, j'ai eu plus de mal à l'accepter, le quotidien s'est transformé en routine, j'ai délaissé mon couple et moi-même.

Il y a un mois environ, à la suite de la réception d'un message, j'ai appris que mon conjoint visitait tous les jours les sites d'escorts proches de chez nous, téléphonait pour se renseigner. S'en est suivi une grande discussion, dans laquelle je lui ai expliqué mon petit dérapage. Le moment était bien choisi. À partir de là, nos désirs se sont exprimés. Nous avons des relations quotidiennes très intenses depuis.

Cependant, l'un de ses fantasmes est de coucher avec moi et une autre femme. C'est une limite de mon côté, car je n'aime pas les femmes et je ne supporterais pas de le voir avec une autre... Du coup, je lui ai donné mon feu vert pour une autre femme, mais sans moi, et à condition que moi aussi j'aille voir un autre homme. Il a plutôt l'air excité par le projet.

Nous avons cependant des craintes: lui craint que je ne m'attache ou tombe amoureuse, et moi j'ai peur de souffrir. Pour être tout à fait honnête, le seul homme avec qui j'aurais vraiment envie de coucher c'est le fameux ex-camarade de classe. Malheureusement, il vit le parfait amour avec sa femme, et je ne veux pas l'embêter.

Je suis un peu perdue et même si je pense pouvoir trouver un homme qui me convient pour cette expérience, est-ce que je parviendrai à surmonter la blessure (d'ego) que je ressens à l'idée que je sache mon homme avec une autre?

Florence.

Chère Florence,

Vous l'avez expérimenté vous-même: tout est une question de désir. Avoir une relation sexuelle parce qu'«il faut» n'est jamais vraiment satisfaisant. Et vous avez conscience aussi que votre désir ne s'est tourné que vers un autre homme et à l'issue d'un échange intense de messages. Avez-vous vraiment envie d'avoir un rapport sexuel avec quelqu'un uniquement pour que les compteurs soient à zéro avec votre conjoint?

Ensuite, tant que vous n'avez pas la certitude d'être en accord avec ce qu'il se passe, votre conjoint doit respecter vos réserves. Vous avez tous les deux un but clair: vous avez envie d'aller voir ce qu'il se passe ailleurs, de partager avec d'autres personnes, de connaître d'autres corps, tout ça pour nourrir votre désir personnel et votre sexualité partagée. De nombreux couples passent par cette étape.

La question est donc de savoir comment y arriver sans vous fragiliser personnellement et sans mettre en danger votre couple. Cela peut passer par une liste d'interdictions et d'autorisations qui vous donneraient une place dans le rapport sexuel de votre conjoint avec cette autre femme et l'obligerait à penser à vous tout en respectant vos limites. Cela peut aller de l'interdiction d'embrasser à celle de jouir avec l'autre femme par exemple. Mais cela peut aussi concerner les échanges de messages (l'autorisez-vous?), les gestes de tendresse, le lieu de la rencontre et les à côté (ont-ils le droit de partager un dîner ensemble avant?).

Ces règles que vous édicteriez n'ont pas à être symétriques pour votre conjoint. Elles doivent vous être personnelles et représenter vos limites à l'un et à l'autre. Nous n'avons pas tous et toutes les mêmes ego, les mêmes histoires, les mêmes capacités à supporter le changement.

Ce que vous pouvez faire aussi, c'est expérimenter à deux sans vous obliger à partager un rapport sexuel avec une femme. Pourquoi ne pas aller ensemble en club libertin? D'abord voir ce qui s'y passe, et puis peut-être partager un rapport sexuel là-bas. Avant d'intégrer d'autres personnes dans votre couple, il y a une infinités d'étapes et qui peuvent toutes être comme des moteurs pour votre vie sexuelle. Avez-vous envisagé le côte-à-côtisme? L'exhibition? Le voyeurisme?

Quoi que vous décidiez de faire ensemble ou séparément, vous devez réfléchir à vos limites et à les exprimer. Aucune ne sera ridicule, toutes seront légitimes parce que ce sont vos limites à vous. Et, dans le cadre de votre relation, ce sont ses limites qui vont définir ce qui relève de l'infidélité, ou de la rupture de confiance.

Avec l'expérience, vous découvrirez que vous avez certaines limites que vous ne soupçonnez pas. Et que d'autres qui vous semblaient importantes ne le sont pas tellement. Vous aurez mal parfois, et vous ferez mal aussi peut-être. Ce qui est primordial, c'est de garder en tête que ces expériences, vous les faites avant tout à deux, que vous avez un compagnon que vous aimez et que vous désirez. L'adrénaline des histoires clandestines ne dure jamais. Un couple dans lequel on s'investit, pour lequel on se réinvente et où on évolue à deux, c'est ce qui vous importe et qui doit continuer à vous importer.

«C'est compliqué», c'est aussi un podcast. Retrouvez tous les épisodes:

Newsletters

Le passeport vaccinal pose bien des questions, et pas seulement juridiques

Le passeport vaccinal pose bien des questions, et pas seulement juridiques

Le scénario a de quoi séduire, tout autant qu'il inquiète.

Quand les banques et leurs assurances scrutent votre carnet de santé

Quand les banques et leurs assurances scrutent votre carnet de santé

Certaines personnes souffrant d'une maladie ou d'un handicap finissent même par renoncer à leur projet d'emprunt.

Pourquoi le Japon a mis autant de temps à lancer sa campagne de vaccination?

Pourquoi le Japon a mis autant de temps à lancer sa campagne de vaccination?

Les Japonais ont une confiance très limitée à l'égard des vaccins de manière générale.

Newsletters