Santé

Des conseils pour arrêter la cigarette électronique

Temps de lecture : 2 min

La période de sevrage sera probablement la plus dure. Voici comment la surmonter.

Les dose de nicotine et autres produits chimiques contenus dans les appareils de vapotage peuvent causer des dommages pulmonaires. | Lindsay Fox via Pixabay
Les dose de nicotine et autres produits chimiques contenus dans les appareils de vapotage peuvent causer des dommages pulmonaires. | Lindsay Fox via Pixabay

La cigarette électronique, initialement conçue comme une alternative au tabac, peut elle aussi créer une dépendance. Son arrêt peut donc potentiellement être difficile. CNN dresse une liste d'étapes à suivre pour arrêter de manière efficace.

Selon les derniers chiffres du baromètre de Santé publique France sur l'usage de la cigarette électronique, 32,8% des 18-75 ans déclarent l'avoir déjà essayée et 2,7% l'utilisent quotidiennement. Chez les utilisateurs qui vapotent au quotidien, une dépendance peut s'installer. En 2014, la Haute Autorité de santé avait mis en garde contre le risque de dépendance nicotinique.

1. Listez vos motivations

Demandez-vous aussi quel impact a le vapotage sur votre vie: est-ce que cela a une incidence sur vos émotions, vos relations personnelles et professionnelles, votre budget? Ou votre santé? En fonction de la dose de nicotine et d'autres produits chimiques contenus dans les appareils de vapotage, des dommages pulmonaires peuvent être causés, mais aussi des symptômes de dépression.

Dressez une liste de ces raisons dans votre téléphone et relisez-la régulièrement. Avoir en tête les bénéfices que vous pourriez retirer de l'arrêt du vapotage vous permettra de conserver votre motivation.

2. Fixez-vous une date d'arrêt

Une date butoir vous permettra de vous préparer mentalement. Le délai idéal est d'une à deux semaines, cela vous laissera assez de temps pour vous préparer mentalement et vous mettre en confiance. Attention à ne pas choisir une date qui soit la veille d'un événement stressant (examen, entretien, etc.).

3. Mettez en place un plan d'arrêt

Une fois la date d'arrêt en tête,vous pouvez en parler à votre médecin afin d'obtenir des conseils et de mettre au point des objectifs progressifs pour garder le cap.

La plateforme SmokeTeenfree vous crée un plan d'abandon personnalisé. Il faut commencer par répondre à six questions comme «Pourquoi souhaitez-vous arrêter de vapoter?».

4. Sachez à quoi vous attendre

Arrêter de vapoter peut être difficile car la nicotine crée une véritable dépendance. Au début, on peut ressentir un syndrome de sevrage, physiquement et psychologiquement désagréable, qui peut entraver la réussite de cette étape pourtant indispensable à la réussite d'un arrêt définitif. «Accrochez-vous parce que les symptômes de sevrage passent avec le temps et les envies deviennent de moins en moins intenses», explique la docteure et spécialiste de la prise en charge de la toxicomanie chez les adolescents, Sharon Levy.

5. Identifiez les déclencheurs

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Si le vapotage fait partie des loisisrs que vous partagez avec vos ami·es, il sera peut-être bon pour vous de ne pas les voir durant une certaine période, afin d'éviter les tentations. Identifier pourquoi vous vous êtes mis à vapoter peut également s'avérer utile. Si c'est pour diminuer votre stress, alors écouter de la musique ou faire du sport pour vous détendre peut constituer une bonne alternative.

Newsletters

Les aides financières ont fait baisser le taux de suicide en 2020

Les aides financières ont fait baisser le taux de suicide en 2020

Parce que l'argent distribué par les gouvernements pendant la pandémie de Covid-19 a empêché certains de se donner la mort, la réduction de la pauvreté devrait faire partie des moyens de prévention du suicide.

«Il y a une véritable désillusion du métier»: les sages-femmes au bord de la rupture

«Il y a une véritable désillusion du métier»: les sages-femmes au bord de la rupture

Malgré l'annonce par le gouvernement d'une revalorisation salariale, la gronde des maïeuticiennes ne finit pas. Au cœur de leurs revendications, le manque d'effectifs qui ne leur permet plus d'exercer leur travail correctement. 

Fumer un joint pour s'endormir n'est pas une si bonne idée

Fumer un joint pour s'endormir n'est pas une si bonne idée

Une étude a établi un lien entre consommation de cannabis et troubles du sommeil.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio