Sciences

À quoi ressemblera la fin de l'univers?

Temps de lecture : 2 min

Nous ne serons certainement plus là pour le voir, mais un chercheur a anticipé le scénario.

Lorsque les dernières étoiles auront explosé, même la lumière ne pourra plus voyager dans l'espace. | Billy Huynh via Unsplash
Lorsque les dernières étoiles auront explosé, même la lumière ne pourra plus voyager dans l'espace. | Billy Huynh via Unsplash

À sa fin, l'univers sera méconnaissable et l'humanité aura certainement disparu bien avant. Le cosmos sera presque entièrement sombre, parsemé de trous noirs et de restes d'étoiles qui auront brûlé depuis longtemps. C'est ce que révèle une nouvelle étude de Matt Caplan, de l'université d'État de l'Illinois, publiée dans les Monthly Notices de la Royal Astronomical Society et rapportée par The Independent.

L'univers «sera un endroit un peu triste, solitaire et froid», commente le professeur Caplan.

Feu d'artifice

Mais au milieu de cette obscurité, il y aura des naines noires, les étoiles sur lesquelles se concentre son nouveau travail. Aujourd'hui, les petites étoiles qui ne peuvent pas exploser lors d'une supernova se réduisent en naines blanches.

«Les étoiles qui ont une masse inférieure à environ dix fois celle du Soleil n'ont pas la gravité ou la densité nécessaires pour produire du fer dans leur noyau comme le font les étoiles massives, elles ne peuvent donc pas exploser dans une supernova, explique Matt Caplan. Au fur et à mesure que les naines blanches se refroidiront au cours des prochains billions d'années, elles s'assombriront, finiront par geler et deviendront des étoiles naines noires qui ne brilleront plus.»

Bien que ces étoiles se refroidissent, les réactions nucléaires se poursuivent lors du rétrécissement de l'astre. Ces réactions seraient lentes et froides, mais finiraient par transformer la naine noire en fer et créer une supernova.

C'est ce qui va durer longtemps après que le reste de l'univers soit devenu noir, des naines noires devenant des supernova et illuminant l'univers alors même que tout le reste aura disparu.

Silence radio

Mais toutes les naines noires ne connaîtront pas ce sort. Seul 1% des étoiles qui existent aujourd'hui, soit environ un milliard de billions en tout, exploseront de cette façon, tandis que d'autres, comme notre Soleil, n'auront pas la masse suffisante pour créer une supernova.

Les naines noires les plus massives exploseront en premier, anticipe Matt Caplan, et les plus petites suivront. Finalement, il n'y aura plus de matière à exploser et l'univers plongera dans le silence, sans que rien ne se produise plus jamais.

«Il est difficile d'imaginer que quelque chose puisse arriver après cela, la supernova des naines noires pourrait être la dernière chose intéressante à se produire dans l'univers. C'est peut-être la dernière supernova de tous les temps», estime le chercheur.

«Les galaxies se seront dispersées, les trous noirs se seront évaporés, et l'expansion de l'univers aura entraîné tous les objets restants si loin les uns des autres qu'aucun ne verra jamais les autres exploser. Il ne sera même pas physiquement possible pour la lumière de voyager aussi loin», conclut Matt Caplan.

Newsletters

Le record de la température la plus froide a été atteint en laboratoire

Le record de la température la plus froide a été atteint en laboratoire

Les scientifiques ont fait chuter un gaz quantique d'une tour pour dépasser le zéro absolu.

Pourquoi ruminons-nous nos peurs à 3h du matin?

Pourquoi ruminons-nous nos peurs à 3h du matin?

Vous n'êtes pas seul à vous réveiller vers cette heure-là. Explications.

Voici à quoi ressembleraient nos villes englouties par la montée des eaux

Voici à quoi ressembleraient nos villes englouties par la montée des eaux

Des scientifiques ont réalisé des modélisations en suivant le scénario d'une augmentation des températures de 3°C, ce qui entraînerait une élévation considérable du niveau de la mer.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio