Sciences

La Lune utilisée comme miroir pour chercher des extraterrestres

Temps de lecture : 2 min

Pour la toute première fois, le télescope spatial Hubble a capté des rayons ultraviolets.

Le satellite Hubble s'est servi de la Lune comme d'un miroir pour analyser la lumière qui a traversé l'atmosphère terrestre durant l'éclipse lunaire en 2019. | Capture d'écran via YouTube
Le satellite Hubble s'est servi de la Lune comme d'un miroir pour analyser la lumière qui a traversé l'atmosphère terrestre durant l'éclipse lunaire en 2019. | Capture d'écran via YouTube

Durant une éclipse lunaire totale en janvier 2019, une équipe de recherche de la NASA et de l'Agence spatiale européenne a utilisé le télescope spatial Hubble pour intercepter les rayons ultraviolets reflétés par la Lune, à la manière d'un miroir.

Les conclusions de ses travaux, qui constituent une grande première en astronomie, ont été publiées le 6 août dans la revue The Astronomical Journal.

Hubble étant parvenu à détecter la couche d'ozone autour de la Terre, il pourrait être à même d'en trouver sur des planètes voisines. Si cela arrivait, alors il serait possible que l'astre en question abrite de la vie. Par ce procédé, les scientifiques espèrent percer le secret de la vie sur d'autres planètes ou exoplanètes.

Un enjeu dans la découverte de nos voisins extraterrestres

Sur Terre, l'oxygène est produit par les organismes vivants, en particulier ceux qui pratiquent la photosynthèse. Si les scientifiques détectent une atmosphère riche en oxygène sur une exoplanète, et surtout si la quantité de cet élément chimique varie selon les saisons, il y a une chance qu'elle héberge de la vie.

Bien sûr, il faudrait aux équipes de recherche davantage de temps pour découvrir si ces planètes sont bien capables d'abriter la vie, et le critère de l'oxygène présent dans l'atmosphère n'est pas suffisant. Ces vérifications pourraient se baser sur le modèle du développement de la vie sur Terre, mais aussi sur l'âge de la planète, car celui-ci influe sur la capacité à développer la vie.

Les scientifiques prévoient également de déployer d'autres méthodes afin d'examiner les exoplanètes voisines. L'utilisation de techniques similaires à celles mises en œuvre pendant l'éclipse de 2019 pourrait être envisagée.

Par le même principe, lorsque l'exoplanète se trouvera au croisement entre son étoile mère et Hubble, la lumière de l'étoile sera filtrée au travers de l'atmosphère et créera une sorte de halo visible au télescope. Les différentes couleurs filtrées par Hubble dans l'atmosphère permettront de déterminer sa composition.

Le champ des possibles est très vaste et il reste du travail à fournir, mais cette technique d'observation de l'atmosphère par télescope est sans aucun doute l'une des clés pour enfin découvrir de la vie dans l'univers.

Newsletters

Le requin mako, presque sauvé des eaux?

Le requin mako, presque sauvé des eaux?

Le requin le plus rapide du monde, menacé par la pêche intensive, vient de faire l'objet de nouvelles réglementations visant sa protection dans l'Atlantique nord.

Le cerveau humain a-t-il rétréci à cause de l'intelligence collective?

Le cerveau humain a-t-il rétréci à cause de l'intelligence collective?

Sa taille aurait diminué de 150 centimètres cubes, soit une balle de tennis, depuis Homo sapiens.

Avec le changement climatique, les albatros «divorcent» plus facilement

Avec le changement climatique, les albatros «divorcent» plus facilement

Le manque de nourriture les pousse à migrer et à quitter leur partenaire pour chasser plus loin.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio