Société / Économie

Les achats surprenants du confinement

Temps de lecture : 2 min

En pleine pandémie de Covid-19, les Américain·es ont acheté des objets récréatifs pour certains, nettement moins pour d'autres.

Tushy, une entreprise spécialisée dans les bidets, a affirmé que ses ventes avaient été multipliées par dix en avril. | sferrario via Pixabay
Tushy, une entreprise spécialisée dans les bidets, a affirmé que ses ventes avaient été multipliées par dix en avril. | sferrario via Pixabay

Si la hausse des achats de livres, d'appareils sportifs ou encore d'abonnements Netflix semble tomber sous le sens, d'autres objets plus saugrenus ont vu leurs ventes augmenter sensiblement pendant le confinement, rapporte le HuffPost.

Voici un florilège des objets les plus insolites vendus pendant le confinement aux États-Unis.

1. Les bidets

Tout le monde ou presque se rappelle de la crise de panique liée à une crainte de pénurie de papier hygiénique. Eh bien, celle-ci ne s'est pas traduite seulement par la hausse de la consommation de papier toilette mais aussi par une explosion des ventes de bidets. Jason Ojalvo, PDG de Tushy, une entreprise spécialisée dans le secteur, a affirmé à Yahoo que ses ventes avaient été multipliées par dix en avril 2020 par rapport à la période antérieure à la pandémie. Les recherches Google liées aux bidets ont aussi marqué une nette hausse à la mi-mars.

2. Les véhicules récréatifs

Les véhicules dits récréatifs, comme les caravanes ou les camping-cars, ont connu un regain d'intérêt. Le camping s'avère être une alternative idéale pour respecter les mesures de distanciation physique et voyager de manière autonome en cette période troublée. Par exemple, RVshare, un site de services de location de ce type de véhicules, a enregistré une hausse de 1.000% des réservations aux États-Unis depuis le 1er avril. Il n'est pas le seul à avoir profité de cet enthousiasme: les concessionnaires de véhicules récréatifs ont vu leurs ventes augmenter jusqu'à 170% pour le mois de mai 2020 par rapport à la même période l'année précédente.

3. Les patins à roulettes

Pour beaucoup d'Américain·es, le patin à roulettes a constitué un nouveau passe-temps pendant le confinement mis en place par certains États. Comme l'avait écrit le Washington Post, les vendeurs de patins à roulettes ont été submergés de commandes. La société californienne Moxi Roller Skates a par exemple dû s'adapter pour assurer des ventes douze fois supérieures à d'habitude. Le succès a été tel qu'elle a ouvert une deuxième usine pour répondre à l'afflux de demandes, a déclaré Michelle Steilen, sa fondatrice.

4. Les armes à feu

Dans un registre beaucoup moins récréatif, les vérifications d'antécédents relatifs aux armes à feu par le FBI –nécessaires pour s'en procurer une– ont progressé à partir de mars pour atteindre un record de 3,9 millions en juin. Toutefois, ce phénomène n'est probablement pas lié qu'au coronavirus puisqu'il est commun que ces ventes augmentent en période électorale –d'autant plus que Joe Biden, le candidat démocrate, envisage des restrictions plus strictes sur les armes à feu. Enfin, vient s'ajouter à cela un sentiment de peur lié à la pandémie.

Newsletters

Des avions ne vont nulle part mais pourtant ils sont pleins

Des avions ne vont nulle part mais pourtant ils sont pleins

Prendre l'avion leur manque: ils et elles achètent des tickets pour un avion qui atterrit au même endroit qu'il décolle.

Un prof américain suspendu à cause d'un mot chinois ressemblant à «nègre»

Un prof américain suspendu à cause d'un mot chinois ressemblant à «nègre»

L'université de Californie du Sud a suspendu un professeur de management qui a prononcé un mot en chinois - «ne-ga» - jugé trop proche du mot nègre en anglais.

Avoir ses règles en camp de concentration

Avoir ses règles en camp de concentration

Jo-Ann Owusu, jeune historienne britannique aborde pour la première fois ce sujet dans le magazine History Today.

Newsletters