Santé

Le Canada autorise les champignons hallucinogènes pour les malades en fin de vie

Temps de lecture : 2 min

Les quatre personnes atteintes de cancer habilitées par le ministère de la Santé canadien à recourir à la psilocybine seront les premières à en consommer légalement dans le pays.

Plusieurs études scientifiques ont prouvé l'efficacité des champignons magiques dans le traitement de l'anxiété et de la dépression. | Hatham via Unsplash
Plusieurs études scientifiques ont prouvé l'efficacité des champignons magiques dans le traitement de l'anxiété et de la dépression. | Hatham via Unsplash

La consommation de champignons hallucinogènes par les malades en fin de vie a été approuvée par le gouvernement canadien. Le traitement est censé leur permettre de se libérer de l'anxiété et des troubles dépressifs liés à leur état de santé.

L'association Therapeutic Psilocybin (TheraPsil) a annoncé le 4 août que Patty Hajdu, la ministre canadienne de la Santé, a autorisé quatre personnes atteintes de cancers incurables à recourir à la psilocybine, une molécule contenue dans certains champignons et reconnue pour combattre les troubles de l'anxiété et la dépression.

Les malades avaient sollicité l'accord du ministère de la Santé pour consommer la substance en avril dernier. L'un d'eux, Thomas Hartle, avait expliqué à CTV News avoir tenté divers traitements et techniques pour soulager durablement son trouble anxieux, en vain.

Exception exclusivement médicale

L'autorisation de la substance, même limitée aux personnes en fin de vie, est sans précédent au Canada et pourrait ouvrir la voie à une nouvelle façon d'envisager les soins palliatifs. «Je souhaite remercier le ministère de la Santé et Santé Canada pour avoir approuvé ma requête d'usage de la psilocybine», a déclaré Laurie Brooks, atteinte d'un cancer en phase terminale.

La décision a également été saluée par le fondateur de l'association TheraPsil Bruce Tobin: «Il a fallu beaucoup de temps, mais nous sommes impressionnés par la volonté du gouvernement d'écouter des patients que l'on n'écoutait pas et de changer sa politique pour tenir compte de leurs intérêts et besoins.»

Sauf autorisées à des fins d'essais cliniques ou de recherche, la possession, la consommation et la vente de champignons magiques restent interdites au Canada.

Newsletters

La pandémie a changé notre façon de rêver

La pandémie a changé notre façon de rêver

Depuis l'apparition du Covid-19, nos songes ont été chamboulés.

Mise à jour

Mise à jour

Mes partenaires n'arrivent plus à me pénétrer et ça me gâche la vie

Mes partenaires n'arrivent plus à me pénétrer et ça me gâche la vie

Salma a un problème: ses partenaires n'arrivent plus à la pénétrer. Ça lui gâche la vie, et elle comprend pas pourquoi. Pour l'aider à y voir plus clair, nous avons rencontré le Dr Patrick Aristizabal, gynécologue. Voici ses...

Newsletters