Égalités / Monde

L'ado noire emprisonnée pour n'avoir pas rendu ses devoirs va être libérée

Temps de lecture : 2 min

Grace va pouvoir retrouver sa mère après plus de deux mois de détention.

Le mouvement #FreeGrace a été porté par certain·es partisan·es du mouvement #BlackLivesMatter. Ici, une manifestation après la mort de George Floyd, le 30 mai 2020 à Charlotte (Caroline du Nord). | Clay Banks via Unsplash
Le mouvement #FreeGrace a été porté par certain·es partisan·es du mouvement #BlackLivesMatter. Ici, une manifestation après la mort de George Floyd, le 30 mai 2020 à Charlotte (Caroline du Nord). | Clay Banks via Unsplash

Grace, une adolescente de 15 ans vivant dans le Michigan, accusée d'avoir violé sa libération conditionnelle et incarcérée en pleine épidémie de Covid-19, voit enfin une issue à une situation qui dure depuis le 14 mai. Après plus de deux mois de détention, la jeune fille va être remise à la garde de sa mère. La décision a été rendue le 31 juillet, lors d'un procès en appel.

L'affaire avait eu un écho international il y a quelques mois, au moment de son incarcération dans un centre de détention pour mineurs, après avoir manqué de rendre ses devoirs scolaires pendant le confinement. Jugée injuste et à caractère raciste, cette décision avait provoqué de fortes contestations de la part de la communauté noire entourant Grace.

Malgré la médiatisation des faits, la libération n'était pas garantie pour l'adolescente, pourtant loin du profil de grande délinquante. Celle-ci avait été condamnée une première fois pour avoir volé un téléphone portable (qu'elle avait rendu) et pour avoir mordu sa mère.

Mary Ellen Brennan, la juge en charge du dossier, avait décrit Grace comme étant «une menace pour la communauté» lors des premières audiences en mai dernier.

«Je vous crois sur parole quand vous dites que votre mère vous manque, avait rétorqué la juge Brennan à une Grace en sanglots lors d'une audience en juillet. Mais il est préférable que vous restiez séparées jusqu'à ce que je décide de votre libération.»

Sur Twitter, l'annonce de la libération de Grace, considérée comme une véritable victoire, est célébrée avec le hashtag #FreeGrace.

Newsletters

Cinquante-deux ans plus tard, IBM présente ses excuses pour avoir licencié une femme trans

Cinquante-deux ans plus tard, IBM présente ses excuses pour avoir licencié une femme trans

En août 1968, l'ingénieure en informatique Lynn Conway était virée en dépit de son travail prometteur et reconnu.

La meilleure amie racisée, figure facile pour faire croire à la diversité dans les séries

La meilleure amie racisée, figure facile pour faire croire à la diversité dans les séries

S'il y a des personnages non-blancs dans les séries en 2020, ils sont le plus souvent érigés en figures secondaires.

Les jeunes hommes ont conscience de la domination masculine, et veulent y remédier

Les jeunes hommes ont conscience de la domination masculine, et veulent y remédier

[Partie 2] Si les revendications féministes semblent faire travailler les jeunes hommes de 20 à 25 ans, l'égalité des genres est encore loin d'être atteinte. La domination masculine pèse toujours sur les femmes de leur âge.

Newsletters