Santé

Le Botox pourrait soulager la dépression

Temps de lecture : 2 min

Ces injections peuvent faire plus qu'effacer les signes de l'âge ou prévenir les migraines.

Le Botox permettrait de traiter les tensions musculaires liées à la dépression. | Anthony Tran via Unsplash
Le Botox permettrait de traiter les tensions musculaires liées à la dépression. | Anthony Tran via Unsplash

Plus de 264 millions de personnes dans le monde souffrent de dépression. Mais les traitements courants ne sont pas efficaces pour près d'un tiers d'entre elles, selon une étude récemment publiée dans la revue Nature.

Cette lacune a conduit les médecins à explorer des traitements alternatifs, tels que les doses de psilocybine (le principe actif des champignons psychédéliques), les infusions de kétamine et, plus récemment, les injections de Botox, rapporte CNN.

Détendre les muscles faciaux

On ne sait pas encore comment et pendant combien de temps le traitement pourrait agir sur la dépression, mais les chercheurs ont pensé que le Botox pourrait perturber une boucle de rétroaction entre les expressions faciales négatives dans la région glabellaire (derrière la peau entre les sourcils et au-dessus du nez).

«Nous avons découvert que [l'effet] ne dépend pas du lieu de l'injection ni des [conditions médicales], qui sont très diverses pour le Botox», a déclaré Ruben Abagyan, auteur principal de l'étude et professeur à la Skaggs School of Pharmacy and Pharmaceutical Sciences de l'Université de Californie à San Diego.

«Les implications [de cette découverte] sont fascinantes car cela signifie que la dépression peut être guérie avec différents [moyens] et pas nécessairement par injection dans l'un des muscles faciaux, ce qui peut être problématique dans certains cas», complète-t-il.

Agir directement sur le cerveau

Le Botox pourrait également être transporté vers les structures du système nerveux central, qui interviennent dans la régulation de notre humeur et de nos émotions. Une étude de 2019 a montré que les injections de Botox pour les spasmes musculaires peuvent aller au-delà du site d'injection et affecter les groupes de muscles opposés et les réflexes, en modifiant l'activité neurale.

L'interaction entre les muscles et l'humeur ne se limite pas au processus de rétroaction faciale. La tension musculaire dans diverses régions du corps est un symptôme courant de la dépression et peut être à la fois une manifestation physique du trouble et un stimulant d'une humeur dépressive. C'est pourquoi la relaxation musculaire progressive, qui consiste à détendre mentalement une personne en tendant puis en relâchant ses muscles, est un traitement établi dans le domaine de la psychiatrie.

La dépression est associée à une augmentation du tonus musculaire, c'est-à-dire le maintien de la contraction partielle des muscles. La réduction du tonus musculaire à la suite d'injections de Botox, qui affaiblit les muscles, pourrait donc contrecarrer la dépression.

En revanche, les réactions négatives au Botox pourraient avoir été sous-déclarées et biaisées, selon l'étude. Des recherches supplémentaires sur ce mode de traitement sont donc nécessaires pour comprendre les effets secondaires potentiels et s'assurer qu'il s'agit d'un chemin sûr vers le bien-être mental.

Newsletters

La pandémie a changé notre façon de rêver

La pandémie a changé notre façon de rêver

Depuis l'apparition du Covid-19, nos songes ont été chamboulés.

Mise à jour

Mise à jour

Mes partenaires n'arrivent plus à me pénétrer et ça me gâche la vie

Mes partenaires n'arrivent plus à me pénétrer et ça me gâche la vie

Salma a un problème: ses partenaires n'arrivent plus à la pénétrer. Ça lui gâche la vie, et elle comprend pas pourquoi. Pour l'aider à y voir plus clair, nous avons rencontré le Dr Patrick Aristizabal, gynécologue. Voici ses...

Newsletters