Sciences / Tech & internet

L'effet papillon n'existe pas en informatique quantique

Temps de lecture : 2 min

Lors d'une expérience, les scientifiques se sont rendu compte que la réalité peut se guérir d'elle-même.

L'absence d'effet papillon permettra de tester l'efficacité des ordinateurs quantiques. | Fleur via Unsplash
L'absence d'effet papillon permettra de tester l'efficacité des ordinateurs quantiques. | Fleur via Unsplash

Pour tester l'effet papillon, les scientifiques utilisent des simulations réalisées par des ordinateurs quantiques, car le voyage dans le temps n'est pas encore possible.

Contre toute attente, l'idée selon laquelle des changements effectués dans le passé auraient de graves ramifications en revenant au présent a été réfutée. L'effet papillon, qui veut qu'un faible changement antérieur ait un impact considérable aujourd'hui, ne tient donc plus. The Independent relate l'expérience.

Jouer avec le temps

Les scientifiques ont simulé une information endommagée et l'ont renvoyée dans le temps. Or lorsqu'elle est revenue dans le présent, elle était en grande partie intacte. Et plus elle était envoyée loin dans le temps, plus elle revenait en bon état.

«Sur un ordinateur quantique, il n'y a aucun problème à simuler une évolution opposée dans le temps, ou à simuler le déroulement d'un processus à l'envers dans le passé», détaille Nikolai Sinitsyn, physicien théoricien au laboratoire national de Los Alamos (Nouveau-Mexique).

«Nous pouvons réellement voir ce qui se passe dans un monde quantique complexe si nous voyageons dans le temps, ajoutons de petits dommages et revenons. Nous avons découvert que notre monde survit, ce qui signifie qu'il n'y a pas d'effet papillon en mécanique quantique.»

Pour tester l'effet papillon, les scientifiques ont utilisé un processeur quantique IBM-Q avec des portes quantiques, qui simulent la cause et l'effet en avant et en arrière.

Dans la simulation, une personne envoie un qubit, plus petite unité de stockage en informatique quantique, dans le passé. Un intrus dans cette même temporalité mesure le qubit, ce qui le perturbe et modifie ses corrélations quantiques.

Améliorer l'informatique quantique

La simulation est ensuite poursuivie pour amener le qubit à l'heure actuelle. Alors que l'information aurait dû être irrécupérable en raison de l'extrapolation de l'incident, il s'est avéré qu'elle était protégée contre les petites altérations.

«Nous avons découvert que la notion de chaos en physique classique et en mécanique quantique doit être comprise différemment», annonce Nikolai Sinitsyn.

Cette découverte pourrait être utilisée pour cacher des informations en les convertissant de leur état initial en un enchevêtrement quantique, et pourrait aussi permettre de tester des dispositifs quantiques.

Puisqu'il n'y a pas d'effet papillon en mécanique quantique, si la simulation est exécutée et que le résultat est différent, cela prouverait que le processeur quantique ne fonctionne pas efficacement.

Newsletters

Une intelligence artificielle pourrait-elle éradiquer l'espèce humaine?

Une intelligence artificielle pourrait-elle éradiquer l'espèce humaine?

Encore faudrait-il qu'elle ait une conscience.

Les bienfaits de la lecture à haute voix

Les bienfaits de la lecture à haute voix

Vous pouvez commencer par les articles de Slate.

Mieux vaut prendre des notes à la main que sur ordinateur

Mieux vaut prendre des notes à la main que sur ordinateur

Malgré la rapidité des doigts sur le clavier, plusieurs raisons poussent à privilégier un stylo et un bon vieux carnet.

Newsletters