Culture

Le Covid-19 a-t-il rompu le lien entre les célébrités et leur public?

Temps de lecture : 2 min

Les inégalités de situation entre les stars et leurs fans pourraient conduire les premières à leur perte.

L'épidémie de Covid-19 pourrait mettre fin à l'âge d'or des célébrités. | Ahmet Yalçınkaya via Unsplash
L'épidémie de Covid-19 pourrait mettre fin à l'âge d'or des célébrités. | Ahmet Yalçınkaya via Unsplash

Tout comme les livres d'histoire se pencheront sur les périodes pré et post Covid-19, les spécialistes de la pop culture diviseront probablement leurs études en deux parties: avant et après la malheureuse vidéo «Imagine» de l'actrice de Wonder Woman, Gal Gadot, remarque la BBC.

Quelles qu'aient été ses intentions, en mars dernier, l'actrice a laissé la plupart des gens pantois, se demandant pourquoi ils auraient envie de regarder une brochette de célébrités, dont très peu étaient musiciennes, gazouiller sur une chanson vieille de cinquante ans sans se douter que les paroles appelant à l'unité pourraient sembler vides de sens dès lors qu'on les chantonne depuis d'énormes demeures. La séquence est apparue, à plus d'un titre, un peu cynique.

Dix jours plus tard, le New York Times publiait un article intitulé «Celebrity Culture is Burning» (La culture de la célébrité est en train de brûler) dans lequel l'écrivaine Amanda Hess explorait l'idée d'un démantèlement rapide du culte de la célébrité lié à la pandémie mondiale.

Une rupture consommée

Gal Gadot et sa vidéo maladroite ont simplement cristallisé un moment où, aux prises avec des circonstances inimaginables, la plupart d'entre nous n'avons plus prêté attention à ce qu'une bande de gens riches et beaux avaient à dire (ou à chanter).

Habituellement, le public apprécie les remous des médias sociaux. Mais la période est tout sauf normale. Le professeur Chris Rojek, spécialisé en sociologie culturelle à la City University de Londres, explique: «Une des choses que la situation actuelle a fait exploser, c'est l'idée que nous sommes tous dans le même bateau. C'était le message des gouvernements: riches comme pauvres, nous sommes tous en danger. Eh bien, nous ne le sommes pas... Ces célébrités ont des murs tout autour d'elles et vivent dans le luxe. Alors tendre la main et dire “Je comprends votre douleur” est quelque peu fantaisiste.»

Le coronavirus a perturbé l'ensemble des moyens d'interaction entre les célébrités et le public. Il n'y a plus de premières, ni de tapis rouges. Les sorties de films, les festivals, les tournées et les tournages étant tous annulés, il n'y a plus rien à promouvoir.

Les stars de demain?

Soudain, ce sont des héroïnes en blouse blanche qui ont fait la couverture des magazines. En avril, le capitaine Tom Moore, un vétéran de la guerre qui a récolté plus de 30 millions de livres sterling [32,8 millions d'euros] pour un hôpital en parcourant à pied des longueurs dans son jardin est devenu l'homme le plus célèbre du Royaume-Uni.

Les feux de la rampe ont perdu de leur lumière cette année. L'après Covid-19 nous dira s'il s'agit d'une situation temporaire ou si la rupture entre les stars et les fans est définitivement consommée.

Newsletters

Les bienfaits de la lecture à haute voix

Les bienfaits de la lecture à haute voix

Vous pouvez commencer par les articles de Slate.

Les podcasts sur le travail pour bien appréhender la rentrée

Les podcasts sur le travail pour bien appréhender la rentrée

Une sélection pour gérer la reprise et y voir plus clair dans les débats autour de l'avenir de l'activité professionnelle.

Le public du rap français est prêt pour la vague #MeToo; l'industrie, non

Le public du rap français est prêt pour la vague #MeToo; l'industrie, non

Avec les affaires Moha La Squale et Roméo Elvis, la lumière est désormais braquée sur une omerta palpable.

Newsletters