Sciences / Tech & internet

Les clients adoraient les designs de ce graphiste russe. Mais en fait, c'était une intelligence artificielle

Temps de lecture : 2 min

Le «graphiste» Nikolay Ironov a derrière lui quelques succès commerciaux.

Quelques exemples du travail de Nikolay Ironov. Crédit : Art. Lebedev Studio

 
Quelques exemples du travail de Nikolay Ironov. Crédit : Art. Lebedev Studio  

Nikolay Ironov est un graphiste de la société de design russe Art. Lebedev Studio. Depuis un an, il conçoit des logos pour des influenceurs, des restaurants ou des applications et des nouveaux produits. En parcourant son portfolio, on peut voir des idées d'identitées originales et audacieuses. Sauf que Nikolay Ironov n'existe pas. Le «graphiste» est une intelligence artificielle directement conçue par le studio de design, explique The Next Web. Enrichie par une base de données d'images vectorielles, cette IA peut ainsi générer un logo adapté aux demandes et besoins de n'importe quel client.

Le mois dernier, le studio russe a décidé de révéler la vérité à ses clients. «Beaucoup de nos clients étaient extrêmement satisfaits de tout ce buzz médiatique autour du projet… Mais ce qui est encore plus intéressant, c'est que beaucoup d'entre eux étaient satisfaits du résultat avant de connaître Nikolay», a lancé le directeur artistique du studio Sergey Kulinkovich, contacté par The Next Web.

Comment l'intelligence artificielle derrière Nikolay Ironov procédait ? Un utilisateur humain devait saisir le nom de l'entreprise ou de la marque qui souhaitait son logo avec un texte pour la définir. L'IA choisissait alors une série de mots-clés et son algorithme créait un logo avec des couleurs associées.

Toutefois, toutes ces créations ne sont pas des chefs d'oeuvres, précise The Next Web. «Nous apprenons à Nikolay à «dessiner» constamment de nouvelles choses et à développer de nouveaux styles visuels, mais nous le gardons relativement libre et nous essayons de ne pas trop le limiter. C'est pourquoi certaines de ses œuvres peuvent paraître relativement folles, voire laides. Notre défi est de trouver de nouvelles choses dans le design graphique et de créer des œuvres vraiment contrastées et vraiment uniques», renchérit Sergey Kulinkovich.

En attendant, en provoquant un certain succès avec de véritables marques commerciales, Nikolay Ironov a prouvé que l'intelligence artificielle n'était pas un futur lointain pour le design, mais bien son présent.

Newsletters

Des lettres de la Renaissance lues pour la première fois

Des lettres de la Renaissance lues pour la première fois

Des scientifiques ont déplié numériquement 577 lettres, trouvées dans une malle du XVIIe siècle à La Haye, aux Pays-Bas.

Pourquoi avons-nous des chiens?

Pourquoi avons-nous des chiens?

Deux études scientifiques viennent d'éclairer les débuts de l'amitié entre notre espèce et les loups.

Des scientifiques ont créé des tatouages qui peuvent s'illuminer

Des scientifiques ont créé des tatouages qui peuvent s'illuminer

Ces «tatouages intelligents» s'appuient sur la même technologie d'émission de lumière que celle des écrans de smartphones.

Newsletters