Culture

La campagne d'Égypte de Bonaparte est avant tout une réussite scientifique

Temps de lecture : 2 min

Militairement parlant, l'expédition a été laborieuse. Mais sa postérité ne s'est pas jouée sur les champs de bataille.

Bonaparte devant le Sphinx de Jean-Léon Gérôme (1886). | Fuente via Wikimedia Commons
Bonaparte devant le Sphinx de Jean-Léon Gérôme (1886). | Fuente via Wikimedia Commons

Cet article est publié en partenariat avec Quora, plateforme sur laquelle les internautes peuvent poser des questions et où d'autres, spécialistes du sujet, leur répondent.

La question du jour: «Quel est le bilan de la campagne d'Égypte de Napoléon Bonaparte?»

La réponse de Brian Gogarty, étudiant en histoire:

La campagne d'Égypte est l'une des plus célèbres de Napoléon Bonaparte, et également l'une des plus difficiles.

En 1798, Bonaparte (qui ne s'appelait pas encore Napoléon) décida de s'emparer de l'Égypte, à l'époque sous domination turque ottomane, et de couper la route maritime des Indes, par laquelle passait une bonne partie du commerce de l'Angleterre, alors en guerre contre la France.

En plus des généraux et des troupes, Bonaparte a emmené avec lui 151 scientifiques de toutes les disciplines, chargés de dresser l'inventaire de l'Égypte.

La bataille des pyramides

Après avoir pris Alexandrie le 2 juillet, Bonaparte et son armée ont marché sur Le Caire à travers le désert. Le 20 juillet, ils sont arrivés aux pieds des pyramides de Gizeh, où l'armée turque les attendait.

Bonaparte a alors déclaré à ses troupes: «Soldats, songez que du haut de ces pyramides, quarante siècles vous contemplent!» Les troupes françaises ont écrasé les forces ottomanes lors de cette bataille des pyramides.


Détail de Bonaparte haranguant l'armée avant la bataille des pyramides, le 21 juillet 1798, d'Antoine-Jean Gros (1810). | Usenet via Wikimedia Commons

L'Égypte française

Bonaparte est entré au Caire le 24 juillet. Il a aussitôt installé un gouvernement et cherché à apparaître comme un bon dirigeant. Il a également fait réaliser de grands travaux de construction et bâtir des palais.

Bonaparte a par ailleurs fondé l'Institut d'Égypte, tandis que les savants français se sont mis au travail, récoltant quantité d'informations sur ce pays.

La campagne de Syrie

Mais la contre-attaque se préparait. Le 1er août, la flotte française fut détruite par les vaisseaux de l'amiral anglais Nelson, dans le port d'Aboukir.

Soutenu par l'Angleterre et la Russie, le sultan turc a réuni une armée pour reprendre l'Égypte. Bonaparte décida donc d'attaquer la Syrie. Il s'est ainsi emparé de Jaffa en mars 1799, puis du mont Thabor.


La Bataille du mont Thabor, le 16 avril 1799 de Louis-François Lejeune (1808). | Via Wikimedia Commons

Cependant, les troupes françaises, exténuées par de longues marches à travers le désert et décimées par la peste, ne sont pas parvenues à prendre Saint-Jean-d'Acre, où les Ottomans résistaient farouchement. En juin 1799, Bonaparte a dû se replier.

La défaite finale

En août, le général corse a appris que la France connaissait de graves problèmes politiques. Secrètement, il a confié le commandement de l'armée d'Égypte à Kléber et, échappant aux navires anglais, il a débarqué le 9 octobre en France, à Saint-Raphaël. Il a aussitôt pris la route de Paris.

En 1801, les troupes françaises restées en Égypte, encerclées et épuisées, ont été vaincues par les Anglais. Elles ont été rapatriées en France après la signature de la capitulation d'Alexandrie, le 31 août.

La naissance de l'égyptologie

Si cette campagne fut un échec sur le plan militaire, elle fut en revanche une grande réussite dans le domaine scientifique.

Les travaux de recherche des savants français ont notamment permis de redécouvrir l'existence de la civilisation égyptienne de l'Antiquité, qui était largement tombée dans l'oubli depuis 2.000 ans. Ainsi, une nouvelle discipline scientifique est apparue: l'égyptologie.

À leur retour en France, les scientifiques ont exposé les résultats de leurs recherches dans la Description de l'Égypte. Cet ouvrage monumental comprenait des volumes de gravures, dont une partie reproduisait les monuments antiques.


Vue de Karnak par François-Charles Cécile et Charles-Louis Balzac, entre 1798 et 1812. | Via Gallica / BnF

Les savants ont effectué des relevés très précis des scènes et des inscriptions figurant sur les monuments, comme celles du temple d'Amon-Rê à Karnak.

Ils ont ainsi éveillé l'intérêt du public pour l'Égypte antique, intérêt qui n'a pas faibli depuis deux siècles.

Newsletters

À Jérusalem, un ancien ministre d'extrême-droite proposé à la direction du mémorial de la Shoah

À Jérusalem, un ancien ministre d'extrême-droite proposé à la direction du mémorial de la Shoah

La nomination d'Effie Eitam à la tête du Yad Vashem a suscité la colère des historiens et des rescapés de la Shoah.

«Grey's Anatomy», «This Is Us»... comment les séries parlent du Covid

«Grey's Anatomy», «This Is Us»... comment les séries parlent du Covid

Après avoir touché les tournages et les dates de sortie, la pandémie s'immisce désormais dans nos fictions préférées.

Abduqadir Jalalidin: le poème échappé des camps chinois

Abduqadir Jalalidin: le poème échappé des camps chinois

Prisonnier depuis près de trois ans, le poète ouïghour est parvenu à transmettre sa voix hors des camps de concentration chinois.

Newsletters