Société

Gardez en tête les points positifs du confinement

Temps de lecture : 2 min

Avant de vous replonger dans votre vie pré-pandémie, identifiez ce que vous avez apprécié durant la période récente.

L'arrêt de la vie sociale a parfois été vécu comme un soulagement. | Charles Deluvio via Unsplash
L'arrêt de la vie sociale a parfois été vécu comme un soulagement. | Charles Deluvio via Unsplash

Si le confinement peut déjà paraître lointain, il serait judicieux de ne pas oublier de sitôt certains de ses enseignements, explique The Independent.

Pour une partie d'entre nous, travailler à distance, être au chômage partiel ou en congé a permis de dégager davantage de temps libre: des moments consacrés à ses proches, au sport ou à la cuisine, qui combinés à l'arrêt de la vie sociale ont parfois abouti à un vrai soulagement.

Voici quelques pistes pour continuer à profiter des effets bénéfiques de ces quelques mois en quarantaine.

Comprendre que l'on n'est pas seul

Le retour à la vie normale peut être angoissant, or l'anxiété engendre un sentiment d'isolement. Rappelez-vous que ce n'est pas seulement vous qui êtes fébrile à l'idée de retourner dans le «monde réel».

«La plupart des gens ressentent ça, note Fiona Harrold, coach de vie et autrice de Reinvent Yourself. Nous venons de faire la plus grosse pause de notre vie. La majorité des gens ne veulent pas retourner au bureau; ils se sont habitués à ce nouveau mode de vie, avec plus de temps pour réfléchir et faire de l'exercice.»

Faire le point

Avant de vous replonger dans votre vie pré-confinement, la première étape consiste à déterminer ce que vous avez apprécié durant la période récente.

«Prenez le temps d'identifier vos piliers du bonheur, conseille la coach Samantha Clarke. Demandez-vous comment vous vous sentiez, ce que vous avez fait pendant cette période où vous avez ressenti un changement dans votre posture, votre état d'esprit, votre confiance en vous, quelles relations vous avez cultivées et lesquelles vous ont semblé s'émousser.»

C'est l'occasion de réévaluer toutes les grandes décisions de la vie et de s'interroger: êtes-vous dans la bonne relation, le bon travail?

Apprendre à laisser tomber

Il existe peut-être des choses qui figuraient dans votre vie avant le confinement dont vous souhaitez désormais vous débarrasser. Faire le point peut vous aider à comprendre ce que vous aimez, mais aussi ce que vous devez laisser derrière vous, souligne Samantha Clarke.

«Sachez que c'est ok de laisser tomber ces choses, rassure-t-elle. Ce sont peut-être des amitiés qui ne sont plus utiles, ou des limites plus strictes à poser quant à ce dont vous avez besoin pour continuer d'avancer.»

Passer à l'action

Une fois que vous êtes sûr·e de votre décision, il est essentiel de prendre des mesures pour vous assurer qu'elle soit suivie d'effet. «Agissez immédiatement», recommande Fiona Harrold.

Savoir dire non

Une grande partie de la construction d'une nouvelle vie conservant les changements positifs apportés pendant le confinement consiste à apprendre à fixer des limites –ce qui, en réalité, signifie apprendre à dire non.

«Regardez si telle ou telle activité vous éloigne de ce que vous voulez être, ajoute Samantha Clarke. Demandez-vous: est-ce là que je veux investir mon argent ou mon temps?»

Newsletters

La NASA supprime ses appellations jugées «indélicates» et «offensantes»

La NASA supprime ses appellations jugées «indélicates» et «offensantes»

Certains surnoms donnés par l'agence spatiale américaine à ses découvertes scientifiques et faisant référence à des termes coloniaux ou racistes ne seront plus utilisés.

L'isolement social est néfaste pour notre santé mentale et physique

L'isolement social est néfaste pour notre santé mentale et physique

Le nombre de proches à qui se confier est en baisse.

À quoi rêvent les statues en tombant de leur piédestal?

À quoi rêvent les statues en tombant de leur piédestal?

La ville postcoloniale et son imaginaire sont à inventer.

Newsletters