Monde

Chroniques trumpiennes: semaine du 6 au 12 juillet

Temps de lecture : 12 min

Aperçu hebdomadaire de la vie tweeto-mentale du président américain.

Le président Donald Trump en visite au Walter Reed National Military Medical Center dans la ville de Bethesda (Mayland), le 11 juillet. | Axel Edelman / AFP. 
Le président Donald Trump en visite au Walter Reed National Military Medical Center dans la ville de Bethesda (Mayland), le 11 juillet. | Axel Edelman / AFP. 

Avertissement: cette chronique non exhaustive se base sur les tweets de la semaine jugés les plus pertinents. L'homme le plus puissant du monde a une production si pléthorique que l'analyse de toutes ses productions numériques nécessiterait des jours et des nuits de décorticage et de labeur selon des conditions de travail dénoncées par les conventions de Genève.

Lundi 6 juillet

Dans la tête de Trump, la semaine commence sous le signe du coronavirus. Non, de la corruption des Démocrates et de Biden. Ah non, pardon, du scandale du Nascar. À moins que ce soit des «merdias», des fake news ou de l'incroyable renaissance de l'économie américaine?

Bref, la semaine commence.

«BREAKING NEWS: Le Taux de Mortalité du Virus Chinois aux USA est quasiment LE PLUS BAS DU MONDE! Et puis, les Morts aux USA baissent beaucoup, divisées par dix depuis le pic de la Pandémie (et, notre Économie reprend de plus belle!)»

Les majuscules sont d'origine, les élucubrations sur le taux de mortalité dû au Covid aussi:

«Les morts dues au Virus Chinois ont baissé de 39%, tandis que notre grand programme de dépistage continue d'être un précurseur mondial, de LOIN! Pourquoi les Fake News ne disent-ils pas que les Morts baissent beaucoup? C'est simplement parce que ce sont, en effet, des FAKE NEWS!»

Selon le New York Times (source officielle de fake news), cette semaine la situation aux États-Unis est pourtant loin d'être aussi rose que le laisse entendre le président. En Floride, par exemple, un médecin explique : «Ce que nous avons en ce moment, c'est l'équivalent d'un accident de car par jour, tous les jours, et ça ne s'arrête pas.»

Ce lundi, dans une audacieuse pirouette conspuant à la fois son adversaire présidentiel, les Démocrates et la Chine, Trump fait un procès d'intention rétroactif où l'on apprend que Biden admet qu'il aurait lui-même été la cause de la mort de tout un tas d'Américain·es s'il avait été calife à la place du calife:

«Les Démocrates n'auraient pas INTERDIT les voyages depuis la Chine extrêmement infectée, surtout si tôt, par conséquent beaucoup plus de gens seraient morts. Joe Biden le Corrompu l'avoue maintenant!!!»

Enfin, l'affaire du Nascar et du nœud coulant retrouvé dans le garage de Bubba Wallace, pris pour un signe de racisme voire de menace aux relents de KKK et qui avait déclenché de grandes manifestations de solidarité et de soutien envers le coureur noir avant que l'on découvre finalement que cette corde était là depuis des lustres sans que personne ne s'en soucie, devient une nouvelle arme politique pour Trump:

«Est-ce que @BubbaWallace s'est excusé auprès de tous ces grands pilotes et responsables du NASCAR qui sont venus l'aider, l'ont soutenu & étaient prêts à tout sacrifier pour lui, tout ça pour découvrir que toute cette histoire n'était qu'un NOUVEAU bobard? Ça & la décision au sujet du drapeau a [sic] causé les plus basses audiences DE L'HISTOIRE!»

Mardi 7 juillet

Contrairement à son voisin et ami Bolsonaro, Donald Trump est (pour l'instant) passé à travers les mailles du filet du Covid. Et pourquoi, à votre avis?

«Le très respecté Henry Ford Health System rapporte, en se basant sur un vaste échantillon, que l'HYDROXYCHLOROQUINE réduit le taux de mortalité chez certains patients malades de façon très significative. Les Dems l'ont dénigré pour des raisons politiques (moi!) Honteux.»

Trump a pris de la chloroquine en traitement préventif. Je fais la même chose avec les rillettes (un demi-pot par jour, midi et soir). Ça marche aussi très bien, je pète le feu. Et puis avec ou sans chloroquine, avec ou sans rillettes, les États-Unis se portent de mieux en mieux selon le président américain, qui sort un chiffre miraculeux de son chapeau ce mardi, dans un tweet supprimé depuis.

«Le Taux de Mortalité du Coronavirus est divisé par dix!»

Mercredi 8 juillet

Trump n'est pas incohérent, en tout cas pas tout le temps et pas autant qu'on pourrait le croire à première vue.

Son cheval de bataille, ce mercredi, ce sont les écoles. Elles sont fermées, et de nombreux États hésitent à les rouvrir à la rentrée. Plusieurs universités envisagent de proposer leurs cours en ligne plutôt qu'en présentiel. Trump n'est pas d'accord du tout.

«En Allemagne, au Danemark, en Norvège, en Suède et dans plein d'autres pays, LES ÉCOLES ONT OUVERT SANS PROBLÈME. Les Dems pensent que ce sera mauvais pour eux politiquement si les écoles US ouvrent avant les Élections de Novembre mais c'est important pour les enfants & les familles. Je pourrais arrêter les financement si elles n'ouvrent pas!»

Aux États-Unis comme en Europe, des enfants non-scolarisés ce sont des enfants qu'il faut garder. Et donc des parents empêchés de travailler, une économie qui ralentit, la nécessité de mettre des aides en place. Lorsqu'arrivera le jour des élections, début novembre, impensable que le pays soit encore plongé dans un confinement qui enclenche automatiquement un épouvantable marasme. Trump compte se faire réélire sur son bilan économique: ça n'ira pas.

L'argument de l'administration Trump, c'est que les enfants qui ne vont pas à l'école risquent davantage d'être victimes de violences familiales, et pour les plus pauvres, sont privés de leur seul repas consistant de la journée.

Et c'est vrai aussi.

«L'économie et l'Emploi augmentent BEAUCOUP plus vite que quiconque (sauf moi!) s'y attendait. La croissance de l'emploi est la plus grande de l'histoire. Le Taux de Mortalité du Virus Chinois est parmi les PLUS BAS du monde. Ça sent le bon 3e trimestre, et une super année prochaine! Le NASDAQ atteint de nouveaux records de hausse, les 401K montent en flèche!»

Les 401K, ce sont les plans d'épargne-retraite par capitalisation, très sensibles aux mouvements boursiers (aïe). Mais pas d'inquiétude le président, comme il le laisse entendre dans cette publication supprimée entre temps, a tout ça bien en main.

«LA MAJORITÉ SILENCIEUSE EST PLUS FORTE QUE JAMAIS, REGARDEZ VOUS VERREZ!»

Je regarde, je vois, et je note que la majorité a tendance à être silencieuse en majuscules, quand même.

Jeudi 9 juillet

C'est jeudi, c'est pédagogie.

«Pour la 100e fois, si nous avons tant de cas comparé aux autres pays qui sont loin de s'en sortir aussi bien que nous, c'est parce que nous DÉPISTONS plus largement et bien mieux. Nous avons testé 40 000 000 de gens. Si on en avait testé 20.000.000, il y aurait moitié moins de cas, etc. PERSONNE NE LE DIT!»

C'est pas facile tous les jours de se réjouir d'avoir le plus grand nombre de gens dépistés et de tests tout en se félicitant d'avoir le moins grand nombre de morts mais aussi en râlant qu'on a le plus grand nombre de cas parce qu'on est le pays qui a le plus grand nombre de dépistages et ça, personne ne le dit.

«HARCÈLEMENT DU PRÉSIDENT!»

Mais fichez-lui la paix, un peu. C'est pas parce qu'il a toujours refusé de montrer ses déclarations d'impôt qu'il a quelque chose à cacher. Et la décision de la Cour suprême de ne pas lui accorder l'immunité totale et, par, conséquent, ne pas lui permettre de continuer à les cacher c'est une:

«CHASSE AUX SORCIÈRES PRÉSIDENTIELLE!»

(Quoi qu'il en soit, il y a zéro chance que les archives financières de Trump soient rendues publiques avant les élections). Voici son analyse de la situation:

«La Cour suprême renvoie l'affaire à une Juridiction Inférieure, les débats vont continuer. Tout ça c'est un procès politique. J'ai gagné la Chasse aux Sorcières Mueller, et d'autres, et maintenant je dois continuer à me battre dans un New York politiquement corrompu. C'est injuste pour cette Présidence ou cette Administration!»

Caliméro, sors de ce président.

Heureusement:

«Le Taux d'Approbation du Président Trump au sein du Parti Républicain est à 96%. Merci!»

Vendredi 10 juillet

«Maintenant qu'on l'a vu à grande échelle, et en direct, l'École en Ligne s'avère HORRIBLE comparé à l'Apprentissage à l'École ou sur les Campus. Même pas de loin! Les écoles doivent ouvrir à l'Automne. Sinon, pourquoi le Gouvernement Fédéral donnerait des Fonds? Il ne le fera pas!!!»

Trump marque un point: l'enseignement en ligne, c'est l'horreur. À la fac je l'ai subi côté prof (dix fois plus de boulot pour dix fois moins de résultats), et j'ai bien vu mes amis aux enfants d'âge scolaire ravagés par un alcoolisme confiné et l'accord du participe passé quand le COD est placé avant l'auxiliaire. Plus jamais ça.

D'un autre côté, il faut bien éviter de tuer plein de gens et de surcharger de nouveaux les hôpitaux. Personne n'a trouvé la solution idéale, sauf Trump qui sort la menace du portefeuille: retournez à l'école ou je coupe le robinet.

Naturellement ce n'est pas si simple, peu d'école sont financées au niveau fédéral. «Le gouvernement fédéral ne contrôle qu'environ 10% des financements des écoles du pays, ce qui comprend des dizaines de milliards de dollars destinés aux circonscriptions scolaires à bas revenus et à l'éducation spécialisée», explique le site Politico.

Tout est dans le message: Trump veut que les parents sachent qu'il est de leur côté (même si le participe passé ne leur pose pas les mêmes problèmes qu'à nous). Et surtout, il faut que l'économie redémarre, vite, avant les élections.

Les élections, donc.

En fonction des États, il est possible de voter systématiquement par correspondance (mail-in ballot), ou d'en faire spécifiquement la demande (absentee ballot). Dans ce dernier cas, certains États exigent qu'il y ait une raison (santé, travail, expatriation), d'autre non (et là on parle de no-excuse absentee ballot).

Pour une raison qui échappe à une majorité de gens, Trump a décrété que le vote par correspondance systématique (celui qui est proposé par l'État, pas celui qui est sollicité par l'électeur) favorisait la fraude électorale, et que la fraude électorale était forcément en faveur des Démocrates. Justement, une fraude de ce genre a été dévoilée à Paterson, dans le New Jersey, lors des élections municipales de mai dernier, ce qui prouve qu'il a raison, que les élections de novembre seront forcément truquées, et d'ailleurs il sait déjà à quel niveau: 20% (marge confortable pour crier à la triche en cas de défaite):

«Des fraudes dévoilées dans de nombreuses Élections par Correspondance. Les gens découvrent à peine à quel point le processus est mauvais, malhonnête et lent. Le résultat des Élections pourrait être retardé de plusieurs mois. Plus de résultats le grand soir du vote? 1% même pas compté en 2016. Ridicule! Juste une recette pour TRUQUER les Élections...»

«...Le Vote par Correspondance sur Demande ça va, parce qu'il faut passer par une procédure précise pour avoir le droit de voter. Pas avec le Vote par Correspondance Automatique. Élections Truquées!!! 20% de bulletins frauduleux?»

Note: lors des dernières élections pour les primaires en Floride, en mars dernier, Trump a voté par correspondance (il était au golf). Mais pas en mail-in bien, sûr, en absentee, et ça, ça change tout.

Samedi 11 juillet

«J'ADORE @GoyaFoods

Goya Foods, c'est l'un des plus grands producteurs d'ingrédients servant de base à la cuisine latino-américaine aux États-Unis. Goya Foods c'est aussi l'entreprise dont le patron a été invité à la Maison-Blanche pour dire tout le bien qu'il pensait de Donald Trump et de sa politique. Goya Foods, c'est une entreprise qui vient de se coller un sacré problème d'image et un boycott de la communauté hispanique aux États-Unis sur le dos. Merci Monsieur le Président.

La grande nouvelle du jour, c'est que Trump a gracié son ami Roger Stone, condamné à quarante mois de prison pour mensonge au Congrès et subornation de témoins dans le cadre de l'enquête sur l'ingérence russe dans les élections américaines de 2016. Les Démocrates crient à l'abus de pouvoir. Trump peut tout vous expliquer:

«Roger Stone a été visé par une Chasse aux Sorcières illégale qui n'aurait jamais dû avoir lieu. C'est dans l'autre camp qu'il y a des criminels, notamment Biden et Obama, qui ont espionné ma campagne - ET SE SONT FAIT PRENDRE!»

Dimanche 12 juillet

En ce jour de repos, parlons loisirs. On reproche souvent à Trump de jouer au golf au lieu de travailler, surtout en cette époque de pandémie où on s'attendrait à le voir enchaîné à son bureau ovale. Or...

«Je connais plein de gens dans les affaires et en politique qui font sans cesse du sport, parfois jusqu'à l'épuisement. C'est leur plus grande passion dans la vie, et personne ne s'en plaint. Mon “exercice” c'est jouer, presque jamais pendant la semaine, une petite partie de golf. Obama jouait plus et bien plus longtemps...»

«..des parties, pas de problème. Quand c'est moi qui joue, la chaîne de Fake News CNN, et d'autres, se garent partout où ils peuvent prendre des photos, puis hurlent: «le président Trump joue au golf!» En vrai, je joue TRÈS VITE, je travaille beaucoup sur le parcours et je fais un «chouille» d'exercice physique. Pas mal!»

«2016? ET C'EST REPARTI!»

... pour une nouvelle semaine.

Retrouvez l'actualité de la campagne présidentielle américaine chaque mercredi soir dans Trump 2020, le podcast d'analyse et de décryptage de Slate.fr en collaboration avec l'Ifri et TTSO.

Newsletters

Le pèlerinage de Shikoku, l'un des plus beaux sentiers du Japon

Le pèlerinage de Shikoku, l'un des plus beaux sentiers du Japon

Similaire à Saint-Jacques-de-Compostelle par sa longueur, environ 1.200 kilomètres, le pèlerinage de Shikoku fait le tour de l'île japonaise du même nom. Depuis 1.200 ans, les pèlerins relient quatre-vingt-huit temples et cheminent...

Aux États-Unis, les anti-avortement prennent les jeunes d'assaut sur les réseaux sociaux

Aux États-Unis, les anti-avortement prennent les jeunes d'assaut sur les réseaux sociaux

De TikTok à Instragram, tous les moyens sont bons.

L'Union européenne punit les «zones sans LGBT» polonaises

L'Union européenne punit les «zones sans LGBT» polonaises

Les communes n'auront pas le droit de participer à un programme de jumelage européen qui ouvre le droit à une subvention.

Newsletters