Santé

Six pistes pour retrouver goût à la vie après une dépression

Temps de lecture : 2 min

Une fois qu'on a admis que des événements douloureux traverseront notre existence, on peut se consacrer au reste.

Ça ne vous fait pas sourire, vous, la Dordogne? | Lviatour via Wikimedia Commons
Ça ne vous fait pas sourire, vous, la Dordogne? | Lviatour via Wikimedia Commons

Cet article est publié en partenariat avec Quora, plateforme sur laquelle les internautes peuvent poser des questions et où d'autres, spécialistes du sujet, leur répondent.

La question du jour: «Comment retrouver la force de vivre après une dépression ?»

La réponse de Claude Lambert:

Vivre est intéressant, je trouve. Une fois qu'on a admis qu'on va traverser plusieurs dégringolades économiques, la trahison probable de quelqu'un qu'on respecte, la mort de plusieurs personnes qu'on aime, et la maladie, on peut se consacrer au reste.

Et comment on bâtit le reste?

  • Les gens qui ont un chat ou un chien sortent plus vite de dépression que les autres. Allez savoir pourquoi.

  • L'incroyable beauté de l'océan quand on le voit pour la première fois, le charme des oiseaux, trouver ce qu'on aime dans la nature. J'ai eu un professeur qui n'était heureux que dans le désert: il y courait chaque été. Certaines personnes n'aiment que la vibration des grandes villes. Moi j'ai besoin de verdure. Mon truc, ce sont les villages cachés. Trouvez ce qui vous calme, ce qui vous rend heureuse ou heureux. Une fois que vous l'avez trouvé, essayez d'en trouver le plus possible, tout près ou plus loin: les neiges du Kilimandjaro, ça vaut le coup. Mourir sans avoir rien admiré, c'est vraiment dommage. Ça ne vous fait pas sourire, vous, la Dordogne?

  • Je n'ai jamais cru que la musique adoucit les mœurs, mais c'est un formidable antidépresseur. Retrouvez ce que vous aimez sur YouTube: c'est gratuit.

  • Un autre antidépresseur, c'est aider quelqu'un d'autre. Ça va augmenter votre niveau de dopamine. Choisissez une bonne petite cause, ça vous fera du bien.

  • Aimez-vous la lecture? Que penseriez-vous de lire des biographies de gens bien? Ça fait du bien à l'âme. Il y a grand choix de sportifs et de sportives qui ont survécu à de graves handicaps. Un de mes favoris est Jim Abbott, un joueur de baseball de haut niveau né avec une seule main. En science: Marie Curie, mais aucun bouquin ne décrit vraiment par quelles misères les premières scientifiques sont passées.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate
  • Augmentez votre nombre d'ami·es: il y a au moins cinquante clubs dans chaque ville. L'avantage, c'est qu'on fait ensemble ce qu'on aime, peu importe si c'est collectionner des timbres, sauter en parachute ou visiter des musées. Les compagnons avec qui on fait des choses qu'on aime, c'est différent des autres amitiés.

Newsletters

Omicron est-il né d'une rencontre désastreuse entre le VIH et le Covid?

Omicron est-il né d'une rencontre désastreuse entre le VIH et le Covid?

C'est l'hypothèse du scientifique sud-africain qui a identifié le premier ce nouveau variant.

Il faut rendre la vie impossible aux non-vaccinés

Il faut rendre la vie impossible aux non-vaccinés

[BLOG You Will Never Hate Alone] Il est grand temps de mettre les réfractaires à la vaccination devant leurs responsabilités. Par leur inertie, ils contribuent à ce que cette pandémie ne cesse jamais.

Du «Code noir » au chlordécone, comprendre le refus de l'obligation vaccinale aux Antilles

Du «Code noir » au chlordécone, comprendre le refus de l'obligation vaccinale aux Antilles

Revenir aux origines du droit dérogatoire appliqué aux Antilles françaises permet de saisir le rapport conflictuel des insulaires aux directives du gouvernement.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio