Monde

L'Islande interdit le lap dance

Slate.fr, mis à jour le 27.03.2010 à 14 h 39

S'il devait y avoir un concours du pays le plus féministe au monde, l'Islande serait sans conteste sur la plus haute marche du podium. L'île est en effet, nous apprend le quotidien britannique The Guardian, en train de démanteler son industrie du sexe. A commencer par les clubs de lap dance qui sont désormais interdits. Ce qui serait une première (autrement que pour des raisons religieuses). Pour les petits patrons de boites de strip qui espèrent contourner l'interdiction en faisant travailler par exemple des serveuses topless, la loi est très claire: il est interdit de faire commerce de la nudité de ses employé(e)s.

Employées qui pour la plupart, sont des étrangères. Selon la police islandaise, près de 100 femmes arrivent chaque année dans le pays pour travailler dans les clubs. La suspicion de trafic est d'autant plus forte que, alors que le nombre de clubs a fortement explosé dans le pays, le nombre d'Islandaises qui souhaitaient y travailler n'a pas augmenté. Les défenseurs de la loi estiment également que ces clubs sont des antichambres de la prostitution et du trafic de drogue.

Comment ce pays de 320.000 habitants a réussi à faire voter une loi que de nombreuses féministes dans le monde aimeraient voir adopter? D'abord, la puissance du mouvement féministe, répond la journaliste du Guardian, qui peut compter aussi sur une quasi parité des représentants politiques du pays ; ensuite sur l'implication permanente en faveur des droits de femmes de Johanna Sigurdardottir, la première chef d'Etat du monde ouvertement homosexuelle ; parce que le féminisme islandais est très uni dans son opposition à la prostitution - ce qui est loin d'être le cas dans d'autres pays, où l'on débat sans fin de ces questions entre mouvances; enfin parce que la population était majoritairement en faveur de la criminalisation du commerce du sexe.

Fières d'être l'avant-garde de ce combat, les militantes islandaises espèrent que ce genre de loi sera adopté dans d'autres pays. Elles devraient donc être toute surprise de savoir qu'en France, pays qui criminalise les prostitués, une député UMP se propose de rouvrir des maisons closes...

Photo: FreakingNews

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte