Égalités / Monde

Le chef de l’Église d’Angleterre estime que les institutions religieuses devraient reconsidérer les représentations de Jésus en homme blanc

Temps de lecture : 2 min

Il avait déjà appelé il y a quelques jours l’Église anglicane à «reconnaître ses propres erreurs» en matière d’inégalités raciales.

Justin Welby lors d'un speech dans une église en Inde, le 10 septembre 2019. Narinder Nanu/AFP
Justin Welby lors d'un speech dans une église en Inde, le 10 septembre 2019. Narinder Nanu/AFP

Alors que les débats sur les statues ou les recontextualisations d’oeuvres de cinéma ou de musées font rage, l’évêque de Cantorbéry Justin Welby, leader de l’Église d’Angleterre en tant que primat, a porté le débat sur le terrain religieux. Dans l’émission Today de BBC Radio 4, il a déclaré que l’Église anglicane et d’autres institutions religieuses du monde entier devraient «bien sûr» reconsidérer les représentations de Jésus qui le représentent en homme blanc, rappelle Newsweek.

Il a indiqué dans l’émission qu’il avait visité de nombreuses églises aux origines culturelles diverses, donc beaucoup n’utilisaient pas une représentation blanchie de Jésus. «Vous voyez Jésus dépeint de tant de façons qu'il y a de cultures, de langues et de compréhensions», a déclaré Justin Welby. «Vous ne voyez pas un Jésus blanc. Vous voyez un Jésus noir ou un Jésus chinois ou un Jésus du Moyen-Orient, qui est le plus juste.»

Il y a quelques jours, l’archevêque de Cantorbéry avait souligné que le racisme demeurait un fléau d’une ampleur «horrible» dans nos sociétés actuelles. Il avait appelé l’Église anglicane à «mettre de l’ordre dans [sa] propre maison», et à «reconnaître ses propres erreurs et ses échecs historiques» en matière d’inégalités raciales. L’Église d’Angleterre compte environ 26 millions de fidèles dans plus de 165 pays.

En plus de revoir les représentations des institutions religieuses, Welby a déclaré à la BBC qu'il était également temps de vérifier si tous les monuments représentant Jésus et d'autres personnages historiques dans les églises étaient nécessaires. Non pas que les enlever ou les garder est de l’apanage seul de Justin Welby, primat de l’Église d’Angleterre depuis 2013, mais le prélat a indiqué qu’il y aura «des discussions pour savoir si elles ont toutes besoin de rester».

Newsletters

La redéfinition du mot «transphobe» étouffe-t-elle le débat?

La redéfinition du mot «transphobe» étouffe-t-elle le débat?

Le sens du mot a été tellement élargi que de nombreuses personnes trans sont maintenant considérées comme transphobes.

Pourquoi des interprètes hétéros continuent à jouer des personnages LGBT+

Pourquoi des interprètes hétéros continuent à jouer des personnages LGBT+

Cet hiver cinématographique ne manquera pas de romances gays et lesbiennes. Mais le fait que la plupart des personnages soient joués par des hétéros fait sérieusement tiquer les personnes concernées.

«Détester les hommes», le nouveau cool de l'édition féministe?

«Détester les hommes», le nouveau cool de l'édition féministe?

Dans cet épisode de Poire et Cahuètes, on se penche sur deux livres de la rentrée qui ont fait beaucoup parler: Moi les hommes, je les déteste, de l'écrivaine et féministe Pauline Harmange (Éditions du Seuil), et Le Génie lesbien, de la...

Newsletters