Tech & internet / Monde

Twitter a voulu lutter contre les fake news liées à la 5G et au Covid-19 avec un algorithme. Ça a complètement échoué

Temps de lecture : 2 min

La plateforme a alpagué des tweets complètement inoffensifs et en a laissé d’autres plus conspirationnistes.

Le logo de Twitter. | Josh Edelson / AFP
Le logo de Twitter. | Josh Edelson / AFP

La pandémie de Covid-19 a entraîné indirectement la propagation de nombreuses théories conspirationnistes. Parmi elles, beaucoup lient le coronavirus à la 5G, le futur standard de téléphonie mobile. Sur les réseaux sociaux, les théories et les fake news ont été énormément reprises, amenant les plateformes à agir. Avec un peu de retard, Twitter a annoncé qu’il allait prendre des mesures fin avril. L’une d’entre-elles a été installée vendredi, comme l’explique Motherboard de Vice US. Twitter a mis en place un algorithme qui incitait les utilisateurs à supprimer les tweets qui pouvaient correspondre à des théories du complot, et a étiqueté les tweets qui mentionnaient les termes «oxygène» et «5G» avec un avertissement : «Obtenez les faits sur le COVID-19».

L’avertissement de désinformation conduisait à une page spéciale qui démystifie toutes les théories du complot possibles reliant la 5G au coronavirus. Il apparaît également sur les tweets qui interagissent avec ceux épinglés. Le problème, c’est que cette initiative a complètement échoué. Le texte d’avertissement est apparu sur tous les tweets qui mentionnaient «5G» ou «oxygène», de n’importe quelle façon. Même si cela n’avait rien à voir avec les téléphones portables, les conspirations ou le virus. Cela a conduit les utilisateurs de Twitter à s’amuser en faussant l’algorithme. Ainsi, le tweet «Le saviez-vous? Une feuille typique d'une plante d'intérieur produit environ 5g d'oxygène par heure», a été pointé par le réseau social.


Le filtre a été mis en place à 5h du matin. Jusqu’à midi, il étiquetait tous les tweets avec «5G» ou «oxygène». Il s’est corrigé après mais est passé à côté de tweets qui pouvaient vraiment être considérés comme des théories du complot. La porte-parole de la plateforme, Liz Kelly, a déclaré à Motherboard que «bien que l’algorithme soit imparfait et en constante évolution en fonction de ce qui se passe sur la plate-forme», il priorise «le sur-étiquetage» pour «réduire les dommages tout en fournissant le contexte nécessaire». Motherboard conclut en objectant que ce genre de modération par algorithme «low-cost» a justement augmenté le nombre de tweets sur la 5G et le Covid-19 par moqueries, au risque de creuser encore un peu plus la théorie du complot.

Newsletters

Amazon part en guerre contre les avis frauduleux sur les réseaux sociaux

Amazon part en guerre contre les avis frauduleux sur les réseaux sociaux

La multinationale demande notamment à Facebook de mieux lutter contre la circulation de faux commentaires.

La vengeance d’une femme longue de cinq ans sur son ex-petit ami déchaîne TikTok

La vengeance d’une femme longue de cinq ans sur son ex-petit ami déchaîne TikTok

La «recette» de cette revanche reprend un des pires défauts d'Internet. La vidéo a accumulé plus de six millions de vues et 720.000 likes.

Alerte job de rêve: être payé 10.000 dollars pour manger du fromage à volonté

Alerte job de rêve: être payé 10.000 dollars pour manger du fromage à volonté

Le principal but de cette mission est de promouvoir une marque sur les réseaux sociaux.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio