Boire & manger / Société

Un serveur reçoit 33.000 dollars de pourboire pour avoir refusé de servir une cliente sans masque

Temps de lecture : 2 min

La scène s’est déroulée dans un Starbucks californien.

Un joli coup de pouce financier. | Sam Dan Truong via Unsplash
Un joli coup de pouce financier. | Sam Dan Truong via Unsplash

Lénine Gutiérrez, un jeune homme qui travaille dans un Starbucks de San Diego aux États-Unis, a reçu une jolie somme d'argent pour avoir appliqué à la lettre le règlement sanitaire de l'État californien.

Épidémie oblige, le barista a refusé de servir une cliente, Amber Lynn Gilles, qui ne portait pas de masque à l'intérieur du café –ce qui est pourtant obligatoire dans tous les lieux publics de l'État.

Furieuse de s'être ainsi fait recaler de l'établissement, Amber Lynn Gilles a publiquement affiché son énervement à l'encontre du serveur sur Facebook le 22 juin, rapporte Newsweek.

Elle a partagé sur le réseau social une photo qu'elle avait prise du serveur avec ce commentaire: «Voici Lénine de Starbucks qui a refusé de me servir parce que je ne porte pas de masque. La prochaine fois, j'attendrai les flics et apporterai une exemption médicale».

Amber Lynn Gilles ne s'y attendait peut-être pas, mais sa publication est, malheureusement pour elle, devenue virale sur internet. Une foule de personnes se sont mises à ouvertement défendre l'employé de Starbucks, et un internaute a eu l'idée de lancer une cagnotte de soutien.

Le succès a été fulgurant. En à peine trois jours, la collecte de fonds intitulée «Pourboire pour Lénine qui résiste à une Karen de San Diego» a récolté plus de 33.000 dollars (environ de 30.000 euros). Le prénom Karen est couramment utilisé sur les réseaux sociaux américains comme sobriquet désignant les femmes blanches qui incriminent injustement les personnes de couleur.

Avec ce joli soutien financier, Lénine Gutiérrez souhaite monter un programme de danse dans sa communauté, ajoute le média américain.

En Californie, l'épidémie inquiète

L'actuelle explosion du nombre de cas positifs de Covid-19 en Californie peut sans doute expliquer l'important soutien dont bénéficie ce serveur, inflexible sur les règles sanitaires qu'impose le virus.

La situation dans le sud des États-Unis, de la Floride à la Californie, est en effet catastrophique. Près de 36.000 nouveaux cas y ont été recensés en 24 heures le 25 juin et aucun comté dans le pays ne recense plus de personnes contaminées qu'à Los Angeles.

Au total, la Californie a comptabilisé plus de 200.000 cas de coronavirus, pour près de 5.800 décès. Dans le pays, près de la moitié des 50 États a connu une augmentation du nombre de cas depuis mi-juin.

Newsletters

Ex-trois étoiles, Michel Trama à Puymirol près d'Agen, une palette de plats mémorables

Ex-trois étoiles, Michel Trama à Puymirol près d'Agen, une palette de plats mémorables

Ce chef à nul autre semblable a été un concepteur de plats saisissants de sensualité.

La vente à emporter dans la restauration va-t-elle s'inscrire dans la durée?

La vente à emporter dans la restauration va-t-elle s'inscrire dans la durée?

L'épidémie de Covid-19 a forcé les restaurants à trouver des solutions pour survivre. Beaucoup ont choisi de proposer des plats à venir chercher ou à se faire livrer, avec plus ou moins de succès.

Votre façon de cuisiner pourrait vous tuer

Votre façon de cuisiner pourrait vous tuer

Apparition de toxines et risque accru de cancer du poumon, certains types de cuisine comportent des risques pour la santé. Que peut-on faire pour les éviter?

Newsletters