Sciences

Des draps géants pour sauver les glaciers italiens du réchauffement climatique

Temps de lecture : 2 min

Chaque été, le glacier Presena est recouvert de longues bâches géotextiles qui réfléchissent la lumière du soleil, afin de limiter la fonte des glaces alpines.

Les équipes de Carosello-Tonale recouvrent le glacier Presena de longues bâches réfléchissantes, le 19 juin 2020. | Miguel Medina / AFP
Les équipes de Carosello-Tonale recouvrent le glacier Presena de longues bâches réfléchissantes, le 19 juin 2020. | Miguel Medina / AFP

Ce sont de grands draps blancs de 70 mètres de long sur 5 mètres de large qui dévalent le long du Presena. Ce glacier du nord de l’Italie, situé à la frontière entre la Lombardie et le Trentin-Haut-Adige, fait l’objet d’un programme de lutte contre la fonte des glaces liée au dérèglement climatique. Chaque été, des équipes viennent le recouvrir d’énormes bâches réfléchissantes, afin d’en ralentir la fonte.

Depuis 1993, le glacier Presena a perdu plus d’un tiers de son volume. «Cette zone se réduit continuellement, donc nous en couvrons le plus possible», explique Davide Panizza, qui dirige la société Carosello-Tonale, à l’origine du travail de recouvrement.

L'opération de recouvrement dure six semaines. | Miguel Medina / AFP

Bâches réfléchissantes

Dès la saison de ski terminée, les bâches sont mises en place. On les distingue à peine de la neige blanche qu’elles protègent. «Ce sont des bâches géotextiles qui réfléchissent la lumière du soleil, maintenant une température inférieure à celle de l'extérieur, et préservant ainsi autant de neige que possible», décrit Davide Panizza.

Afin qu’il n’y ait pas de courant d’air chaud qui se glisse sous les revêtements, ces derniers sont cousus les uns avec les autres, et maintenus par des sacs de sable.

Au début du projet, en 2008, 30.000 mètres carrés de neige étaient ainsi recouverts. Aujourd’hui, la surface protégée a plus que triplé, s’élevant à 100.000 mètres carrés.

Il faut six semaines à l’équipe de Carosello-Tonale pour surfacer le glacier, dans une zone située à une altitude de 2.700 à 3.000 mètres, et six autres semaines pour les retirer avant que l’hiver ne revienne. L’opération recommencera donc dès septembre.

Fabriquées en Autriche, les bâches coûtent 400€ l'unité. Certains glaciers autrichiens en sont également recouverts, mais sur des zones moins importantes.

Newsletters

Une épidémie de maladie rénale pourrait se propager avec le changement climatique

Une épidémie de maladie rénale pourrait se propager avec le changement climatique

Les reins sont responsables de l'équilibre hydrique de l'organisme, ce qui les rend particulièrement sensibles aux températures extrêmes.

Être enceinte et positive au Covid-19 est d'autant plus dangereux si on attend un garçon

Être enceinte et positive au Covid-19 est d'autant plus dangereux si on attend un garçon

Le sexe du fœtus influence à la fois la capacité de la mère à générer des anticorps contre le virus et à les transférer à son bébé.

Certaines personnes pourraient être génétiquement immunisées contre le Covid

Certaines personnes pourraient être génétiquement immunisées contre le Covid

Elles détiendraient alors la clé du traitement le plus efficace contre le virus. Si vos proches sont tombés malades et pas vous, vous en faites peut-être partie.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio