Société / Économie

Si votre télétravail se prolonge, voici comment organiser votre quotidien

Temps de lecture : 2 min

Règle n°1, pas de mails professionnels après l'heure du dîner.

En télétravail, il est parfois difficile de distinguer vie professionnelle et vie personnelle, c'est pourquoi il faut être méthodique. | Corinne Kutz via Unsplash
En télétravail, il est parfois difficile de distinguer vie professionnelle et vie personnelle, c'est pourquoi il faut être méthodique. | Corinne Kutz via Unsplash

Le Covid-19 a poussé un grand nombre d'entre nous à travailler à domicile, et pour certain·es cette mesure risque de se prolonger encore malgré le déconfinement. Mais en télétravail, il est important de s'organiser rigoureusement pour que la vie professionnelle n'empiète pas sur la vie personnelle.

Gérer les amours, la famille, les tâches ménagères et parfois les enfants est un deuxième boulot à plein temps pour certain·es personnes en sus de la journée de travail. Il existe cependant des astuces et des petites règles à respecter pour s'en sortir, même lorsque le salon fait office de bureau.

Règle n°1: pas de travail après la fin de journée

Quand on effectue ses tâches à domicile, on a tendance à ne pas voir les heures passer. Soudain, il est 20 heures et vous vous rendez compte que vous n'avez pas encore pris le temps de souffler. Il est donc important de vous aménager des moments consacrés à la vie professionnelle et d'autres où vous vous concentrerez uniquement sur votre bien-être.

Mettre en place des rituels et un emploi du temps strict peut aider à lâcher prise en dehors des horaires de bureau. Éteindre votre ordinateur à l'horaire auquel vous quittiez habituellement votre poste est un bon moyen pour marquer une coupure entre vos différentes activités.

Règle n°2: envisager une détox numérique

À la maison, le PC et le téléphone sont des meilleurs amis auxquels vous restez scotché·es du matin au soir. Difficile de s'en passer quand ils servent de moyens de communication avec vos collègues ou que l'on vous a assigné un téléphone et ordinateur de fonction. Mais ces deux appareils sont moins inoffensifs que vous ne le pensez. Les conserver à proximité augmente l'envie de jeter un œil aux mails de votre boîte pro dans la soirée ou de vous remettre sur un dernier dossier après le dîner.

Il est donc fondamental de se défaire de ces objets une fois la journée de travail terminée. Cela réduira les sources éventuelles de stress et vous permettra de vous reconnecter avec la réalité. Martin Talks, fondateur d'une entreprise de detox numérique, l'assure: «Élaborer une détox numérique peut être une bonne idée. Nous épuisons nos yeux avec les écrans rétroéclairés, nous stressons pour des mails professionnels et disparaissons des réseaux sociaux. Alors libérez votre esprit et réduisez la technologie à l'essentiel.»

De plus, être exposé·e aux rayons bleus des écrans peut être nocif pour votre organisme, et notamment votre peau. Décrochez, votre corps vous en remerciera.

Règle n°3: Envisagez le futur

Dans un avenir plus ou moins proche, il se pourrait que nous soyons obligé·es de continuer à travailler à distance. Les entreprises envisagent de plus en plus ce mode de travail comme une alternative à la présence au bureau. Si votre salon doit rester votre lieu de travail pour un moment, faites en sorte de vous sentir à l'aise dans cette configuration en l'aménageant à votre manière. «Plus on contrôle la façon dont nous faisons notre travail, plus nous pourrons améliorer la façon dont nous travaillons, affirme Martin Talks. Il s'agit moins de l'emplacement [de travail] que de notre efficacité.»

Newsletters

Enfants médiatisés, enfants exposés

Enfants médiatisés, enfants exposés

Deux exemples récents posent la question de l'exposition des mineur·es dans les médias d'information.

Échiquier

Échiquier

«Maman, elle avait des trous dans la tête»

«Maman, elle avait des trous dans la tête»

[Épisode 4] Le fils de Carine Ramière, assassinée en 2016 par son ex-compagnon, a aujourd'hui 7 ans. Les souvenirs de sa mère disparaissent peu à peu, mais il n'a pas oublié ce qu'il appelle «le plus mauvais jour de ma vie».

Newsletters