France

Zemmour: 9.700 euros pour un petit papier par semaine

Slate.fr, mis à jour le 25.03.2010 à 19 h 49

Finalement, Eric Zemmour ne sera pas viré du Figaro. Après l'envoi d'une lettre d'excuses à sa direction, Etienne Mougeotte, le directeur de la rédaction du quotidien, a décidé d'annuler sa convocation lundi 29 mars pour un entretien préalable à un licenciement.

Si Etienne Mougeotte avait reconnu que cette menace de licenciement était liée à ses propos controversés sur la délinquance des «noirs» et des «arabes», le site ElectronLibre révèle qu'il y avait aussi une raison économique très simple: en 9 mois, Eric Zemmour n'avait publié aucun article dans Le Figaro alors que son salaire est estimé à 9.700 euros par mois. Son dernier article publié dans le quotidien remonte au 9 juin 2009. Depuis, son seul travail pour son employeur est une chronique hebdomadaire dans Le Figaro Magazine. Pas spécialement un travail harassant: il ne s'agit que d'un feuillet et demi (un peu plus de 2.000 signes).

Une polémique bienvenue pour Zemmour?

D'après ElectronLibre, Eric Zemmour avait déjà été convoqué dans le bureau de sa direction en décembre dernier pour lui reprocher la faiblesse de sa production. La polémique sur ses propos controversés sur Canal+ serait alors devenue une bénédiction pour le journaliste:

Le licencier dans un tel contexte équivaudrait à courir le risque de se faire taxer de censeur. C’est une règle de vie en vigueur dans la société française: on ne cède pas à la meute même si celle-ci est fondée à réclamer la tête de quelqu’un.

La lettre qu'a envoyée la direction du Figaro à Eric Zemmour a depuis fuité et l'on sent bien l'embarras d'Etienne Mougeotte qui se dit «profondément attaché à la liberté d'expression et au débat d'idées»:

Nous avons bien reçu votre lettre dans laquelle vous regrettez que vos propos dans l'émission de Thierry Ardisson sur Canal+ aient pu heurter. Nous prenons acte que vous n'avez jamais eu l'intention de stigmatiser certains de nos compatriotes. Du fait de ces mises au point, nous n'avons donc plus de raison de vous convoquer pour un entretien. Notre réunion du lundi 29 mars est donc annulée. Le Figaro est, depuis toujours, profondément attaché à la liberté d'expression et au débat d'idées, à la condition que ceux qui s'expriment respectent les lois et les grands principes de la République. Nous prenons acte que vous êtes décidé à souscrire à cette double exigence.

[Lire l'article d'Electron Libre]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de une: sur le plateau de «On est pas couché» / Laurent Denis / France 2

À LIRE ÉGALEMENT SUR SLATE: Eric Zemmour: ne l'abattons pas, débattons

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte